Dieu défiguré

Complet
Note : 40
( 1 vote )
C’est bien de croire. C’est indispensable de savoir en qu(o)i l’on croit.
Dieu défiguré
L’homme projette souvent sur Dieu beaucoup d’images. Heureusement, la Bible nous permet de corriger ces caricatures.

Un professeur de morale ?

Le Dieu de la Bible ne nous demande pas en tout premier lieu de nous conduire de telle ou telle manière mais de nous fier à lui, de croire en lui. Il nous donne alors son Esprit qui nous permet de vivre et de nous conduire selon sa volonté. Ce que Dieu recherche c’est notre salut. Quand Dieu parle, c’est pour nous dire : « Je vous aime, je ne peux supporter que vous soyez loin de moi ; c’est pourquoi je veux vous libérer de votre esclavage et refaire de vous mes enfants pour une vie nouvelle. »

Un bouche-trou ?

Le Dieu de la Bible n’est jamais un utilitaire que l’on apprécie par rapport à ce qu’il est susceptible de nous rapporter. Nous l’adorons parce qu’il existe et qu’il nous a créés, un point c’est tout ! Dieu n’existe pas pour nous servir. Certes, son amour l’a conduit à se faire notre serviteur, mais c’est pour nous inviter à le croire et à l’aimer pour lui-même et non pour les bénéfices que nous pouvons en tirer. Il nous accompagne alors sur le chemin d’une foi, d’un service et d’un amour gratuits. Nous ne connaissons vraiment Dieu que si nous lui demeurons fidèles même quand, humainement parlant, cela ne sert à rien.

Un rival de l’homme ?

On considère souvent Dieu comme répressif et écrasant. Comme s’il voulait cacher aux hommes certains secrets et leur interdire l’accès à certains domaines. Nous en sommes pourtant bien loin lorsque nous voyons Jésus sous les traits de cet enfant de la crèche ou du supplicié volontaire de la croix. Quelle grossière erreur de considérer Dieu comme un rival ! Son pouvoir, qui est certes réel, est totalement orienté vers notre bien, vers notre salut. Tout imprégné d’amour, Dieu soutient et supporte au lieu de dominer et d’écraser alors qu’il en a la possibilité. Le pouvoir dont Jésus a usé, c’est celui de donner sa vie.

Un bon Dieu ?

Certes, La Bible nous parle d’un Dieu infiniment bon, mais cela n’a rien à voir avec l’expression « bon Dieu » qui laisse entendre qu’il serait indulgent et assez indifférent à ce qui se passe. Jésus-Christ nous révèle un Dieu juste et saint qui démasque et prend au sérieux nos péchés. Plus que quiconque, il mesure l’abîme de notre détresse et de notre impuissance. C’est pour cela qu’il a préféré prendre sur lui la faute qu’il ne voulait pas nous imputer. Il nous accorde ainsi vie, grâce et pardon sans rien enlever à sa justice. Ce Dieu bon attend que nous vivions comme de vrais disciples fortifiés par l’amour qu’il nous témoigne.

Jésus, le vrai visage de Dieu

Toute caricature de Dieu est dangereuse car elle rejaillit sur nous. On pourrait presque dire : « Dis-moi quel Dieu tu adores, et je te dirai quel homme tu es. » Plongeons-nous au contraire dans l’Évangile et regardons-y attentivement Jésus, Dieu qui s’est fait homme. Il a la puissance de nous transformer profondément nous-mêmes.
Librement adapté de prédications d’Albert Greiner (Témoins de la Parole, Édifac/Excelsis, 2015, p 157-177).

Vous aimerez aussi

S’il est un personnage déroutant dans l’histoire de l’humanité, c’est...
Personne dans l’histoire des hommes n’a osé rêver de voir Dieu parmi les...
Le Père Noël est-il vraiment ce qu’on fait croire aux enfants ? La...
Les Israélites avaient-ils peur de la mer ? Sans doute… mais il y a beaucoup...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...