Dieu et les pauvres

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Dieu et les pauvres

Aujourd’hui, être pauvre, c’est manquer d’argent, ne pas avoir d’emploi ou de logement. À l’époque biblique où la société est familiale et rurale, c’est surtout manquer de nourriture parce que la récolte a été mauvaise. C’est aussi ne plus avoir de semence pour l’année à venir, plus de soutien de famille, devoir vendre ses bêtes, sa terre, vendre un fils, une fille, se vendre soi-même comme esclave pour espérer survivre. La famine, la maladie, la guerre sont autant de causes directes de la pauvreté, avec l’injustice récurrente des humains envers leurs semblables.

Dans la Bible, Dieu est présenté comme le père des orphelins, le défenseur des veuves, celui qui aime l’immigré. Ce titre généreux n’est pas seulement honorifique, il se traduit concrètement dans la législation donnée à Israël, les récits, l’instruction des sages, les messages adressés par les prophètes, les prières adressées à Dieu.

Aucune législation, dans tout le Proche-Orient ancien, ne montre une telle préoccupation pour les défavorisés. Parmi les dispositions originales prévues, l’obligation de libérer l’esclave hébreu après six années de service, sans contrepartie, la restitution des terres à leur famille d’origine, à date fixe, tous les 50 ans, l’interdiction de prêter au pauvre avec intérêt. Ces dispositions donnent au pauvre l’occasion de remonter la pente en ne ménageant pas ses propres efforts. Le droit de glaner et de grappiller en est un autre exemple. Ces dispositions sont accompagnées d’incitations diverses, promesses, menaces, appels à la conscience, pour susciter l’adhésion de chacun à ce programme généreux.

Les messages des prophètes montrent que, malheureusement, l’appât du gain, l’indifférence aux malheureux... ont sérieusement entravé...

POUR ALLER PLUS LOIN :

Dieu, père des orphelins : Psaume 68.6-7 ; 146.9.

Libération de l’esclave hébreu : Exode 21.1-6.

Retour des terres à la famille : Lévitique 25.23-34.

L’injustice dénoncée par les prophètes : Amos 8.4-10.

Vous aimerez aussi

Le manque de moyens n’explique pas tout. En attendant, des gens souffrent....
Qui n’a jamais dit ou entendu : « Ah, si seulement je pouvais recommencer !...
Il marche. La nuit, sur cette colline aux Oliviers, il marche. À l’écoute...
Le Père Noël est-il vraiment ce qu’on fait croire aux enfants ? La...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...