Faisons la fête

Complet
Note : 50
( 2 votes )

Une histoire imaginée par Jésus. Elle pourrait être la vôtre.

Faisons la fête

« Un homme a deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi ma part d’héritage”. Alors le père partage ses richesses entre ses deux fils. Quelques jours après, le plus jeune fils vend tout ce qu’il a reçu et il part avec l’argent dans un pays éloigné. Là, il se conduit très mal et il dépense tout son argent.

Quand il a tout dépensé, une grande famine arrive dans le pays, et le fils commence à manquer de tout. Il va travailler pour un habitant de ce pays. Cet homme l’envoie dans les champs garder les cochons.

Le fils a envie de manger la nourriture des cochons, mais personne ne lui en donne.

Alors il se met à réfléchir. Il se dit : “Chez mon père, tous les ouvriers ont assez à manger, et même ils en ont trop ! Et moi, ici, je meurs de faim ! Je vais partir pour retourner chez mon père et je vais lui dire : Père, j’ai péché contre Dieu et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils. Fais comme si j’étais l’un de tes ouvriers”.

Il part pour retourner chez son père. Le fils est encore loin. Mais son père le voit et il est plein de pitié pour lui. Il court à sa rencontre, il le serre contre lui et l’embrasse.

Alors le fils dit à son père : “Père, j’ai péché contre Dieu et contre toi, je ne mérite plus d’être appelé ton fils”.

Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite ! Apportez le plus beau vêtement et habillez mon fils. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds.

Amenez le veau qu’on a fait grossir et tuez-le. Mangeons et faisons la fête. Oui, mon fils qui est là était mort et il est revenu à la vie. Il était perdu et il est retrouvé !” Ils commencent à faire la fête…

Chacun l’aura compris. Le père dans cette parabole est une image de Dieu notre Père. Quant au fils, il représente chaque homme qui lui a tourné le dos. 

Où en êtes-vous de cette histoire ?

Vous pouvez lire l’intégralité de cette histoire (parabole) dans l’évangile selon Luc (chapitre 15).

Vous aimerez aussi

Voir en l’autre son semblable, le considérer comme son égal, telle est...
La plupart des mots autour de la solidarité datent du Moyen Âge. C’est une...
Quelques figures du protestantisme qui ont marqué durablement le monde. La...
Jésus l’avait dit :« Je donne ma vie, personne ne me la prend. » Dans Le...

Commentaires

raymondmsimard
08 décembre 2014, à 18:02
Dieu pour punir Israël de ses péchés l'envoie en exil à Babylone , Mais Dieu va les rétablir dans leur pays .
Cette histoire des deux fils représente Israël , Juda qui part en exil à Babylone , mais Dieu dans sa compassion le rétabli de nouveau dans son pays à Jérusalem après 70 ans de punition .
Note du commentaire :
0
- +
Georges Mary
08 décembre 2014, à 20:43
Dans le contexte de ces paraboles de Jésus (il y en a 3 dans ce chapitre qui ont le même type de conclusion : la joie pour ce qui était perdu et qui est retrouvé) cette conclusion me semble très difficile et hors contexte. Elles sont en effet introduites par ces mots : "Les Pharisiens et les maîtres de la loi critiquent Jésus et disent : « Cet homme accueille les pécheurs et il mange avec eux ! alors, Jésus leur raconte cette histoire...»
Nous voyons bien par là que Jésus justifie son comportement à l'égard de ses contemporains en expliquant le coeur de Dieu, Père. Ceci étant, on peut dire avec vous que Dieu a traité Israël, et le traitera toujours, comme il traite les "égarés" de cette parabole. C'est dans sa nature même de se comporter ainsi.
Note du commentaire :
0
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...