Ils vous persécuteront aussi

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Des chrétiens persécutés? Pas si nouveau que cela en fait.

Ils vous persécuteront aussi

L’année 2010 a été particulièrement difficile pour les chrétiens et leurs lieux de culte. Plusieurs journaux (le Nouvel observateur, Paris Match, le Point…) ont publié des articles sur la persécution des chrétiens dans différentes parties du globe. La télévision s’en est fait parfois l’écho aussi. La tuerie dans la cathédrale catholique de Bagdad a pu servir de détonateur. Ne nous y trompons pas cependant: des milliers de chrétiens anonymes subissent le même sort sans que nos journaux en parlent. Ou si peu!

Pourquoi?

On peut se demander pourquoi de telles actions contre des hommes, des femmes, des vieillards, des enfants qui ne sont en rien des rebelles ou des révolutionnaires mais qui désirent vivre en paix et manifester l’amour qu’ils ont découvert en Dieu.

On pourra toujours argumenter que ce n’est pas nouveau que des hommes en tuent d’autres. Sauf que cette persécution contemporaine est loin de répondre aux critères de liberté et de tolérance dont se prévalent nos pays aujourd’hui.

Il faut se rendre à l’évidence: dans tous les domaines (social, éthique, culturel, philosophique, politique, religieux…), nous sommes, malgré les apparences, face à une intolérance de plus en plus grande. Le risque est grand de voir émerger à moyen terme une société qui ressemblerait à celle qu’a décrite Aldous Huxley en 1932: «le meilleur des mondes serait la dictature parfaite qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves “auraient l’amour de leur servitude”».

Pourquoi donc une telle haine contre des gens qui font le bien et renoncent même à se venger de leurs persécuteurs? S’il n’y a aucune explication rationnelle à ce déferlement planétaire de violences, il nous faut peut-être admettre l’existence d’un mal inhérent à la nature humaine, mal incurable, que ni l’instruction ni la civilisation ne sont en mesure de guérir. Ce que la Bible nomme le péché.

Comment?

Et comment expliquer la capacité de résister pour ceux qui subissent cette violence? Sans aucun doute, ils puisent leur force dans le message du Christ qui, en son temps, a vécu des circonstances identiques. N’a-t-il pas donné l’exemple en disant, quelques jours avant de vivre le supplice de la croix: «Personne ne prend ma vie, mais je la donne moi-même»? Et quelques jours plus tard, il avait ajouté: «Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi… Dans le monde, vous allez souffrir. Mais soyez courageux: j’ai vaincu le monde».

Personne ne pourra jamais reprocher à Jésus de ne pas avoir prévenu ses disciples. L’apôtre Paul en avait du reste conclu: «tous ceux qui veulent mener une vie fidèle à Dieu dans l’union avec Jésus-Christ seront persécutés».

Le disciple du Christ ne doit pas chercher la persécution, mais il doit s’attendre à ce qu’elle se présente à lui tôt ou tard. Le voilà prévenu.

Pour aller plus loin

Matthieu 20.22; Jean 10.18; 15.20; 16.33; 2 Timothée 3.12.

Vous aimerez aussi

Qu'est-ce que le bonheur pour vous? Où le chercher? Comment s’y prendre pour...
Selon nos expériences, nous pouvons dire des choses assez différentes alors...
La satisfaction du bricolage n’est pas toujours égalée par celle du...
Nous avons tous des outils à notre disposition pour rester calmes et sereins....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...