Jean-Sébastien Bach

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Le musicien d’église était avant tout un croyant.
Jean-Sébastien Bach
« J’ai toujours aimé la musique » dit Martin Luther dans ses « Propos de table ». Rien d’étonnant donc à ce qu’il ait ouvert la porte à la musique dans l’Église. Lui-même compositeur, Luther a eu la chance d’avoir auprès de lui des musiciens qui ont participé activement à son projet de constitution d’un répertoire spécifique. De fait, personne ne songe à nier la place de la musique au sein de la Réforme, en particulier au travers du chant. Chanter transmet en effet de façon privilégiée les paroles de la Bible tout en rassemblant aussi bien les plus humbles fidèles que les savants musiciens.

Pas de Bach sans Luther ?

Comme des pics parfois vertigineux, quelques noms dominent : Heinrich Schütz, Félix Mendelssohn et bien entendu le plus talentueux, le célèbre Johann Sébastian Bach. Profondément empreint du christianisme biblique de son époque, Jean-Sébastien Bach (1685-1750) puise son inspiration dans la Réformation dont il est incontestablement le plus éminent des compositeurs. Sans Martin Luther, il n’y aurait sans doute pas eu de Bach !
Bach innove avec la cantate, intégrant le plus souvent une mélodie de choral luthérien, elle-même basée sur un passage de la Bible. Bach innove encore avec...

Vous aimerez aussi

Le Concordat napoléonien (1801) a inauguré une forme moderne et équilibrée...
Pierre Trevet est prêtre du diocèse du Puy-en-Velay. Il a recueilli avec les...
La croix ne témoigne pas que de la mort de Jésus... Les empreintes laissées...
Des chrétiens persécutés? Pas si nouveau que cela en fait. L’année 2010 a...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...