Jésus, un super coach ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Avec son art de poser des questions, certains ont vu en Jésus un coach d’autrefois. Vrai ?

Jésus, un super coach ?

Pierre avait promis à Jésus : « Je donnerai ma vie pour toi ». Il était tellement sûr de lui qu’il avait ajouté qu’il tiendrait bon, même s’il devait rester seul.

Désillusion et honte

Quelques heures après, Jésus est arrêté et conduit devant un tribunal. L’issue du procès ne semble faire aucun doute car ceux qui veulent sa mort sont nombreux et puissants. Pierre suit Jésus de loin. Soudain, une servante intriguée par sa présence, lui demande s’il ne fait pas partie des disciples de Jésus. Pierre prend peur et prétend qu’il ne sait pas de qui elle parle. À trois reprises, il répondra qu’il ne connaît pas Jésus. 

Revenu à lui-même Pierre n’a plus que ses larmes pour pleurer sur sa lâcheté. 

Trois ans auparavant, il avait tout quitté, y compris son métier de pécheur, pour suivre Jésus. Son nouveau maître lui avait annoncé qu’il ferait de lui un « pécheur d’hommes ». Mais ce beau programme n’était-il pas maintenant anéanti à tout jamais ? On peut même se demander si Pierre avait été heureux d’entendre que le tombeau de Jésus était vide et que plusieurs l’avaient vu vivant. La honte !

La remontée

C’est là qu’intervient l’une des plus belles scènes de l’Évangile. Jésus ressuscité vient à la rencontre de Pierre et entame avec lui un dialogue étonnant : 

– Simon (c’est le nom que ses parents lui avaient donné)…Est-ce que tu as plus d’amour pour moi que ceux-ci ? 

– Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. 

– Prends soin de mes agneaux.

Une deuxième fois, Jésus lui demande :

– Simon, est-ce que tu m’aimes ? 

– Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime.

– Sois le berger de mes moutons.

Une troisième fois, Jésus lui demande :

– Simon, fils de Jean, est-ce que tu m’aimes ? 

Pierre est triste parce que Jésus lui demande une troisième fois : « Est-ce que tu m’aimes ? » : 

– Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime.

– Prends soin de mes moutons.

Ce jour-là... 

• Jésus n’a pas attendu que Pierre vienne le trouver mais il a pris les devants. 

• Pierre n’avait pas besoin de retrouver confiance en lui-même mais plutôt de savoir que Jésus, qui connaissait ses échecs, lui accordait son pardon et le réhabilitait.

• Pierre avait besoin de prendre conscience qu’il devait renoncer désormais à compter sur ses propres forces et à se croire supérieur aux autres. 

• Jésus n’a pas demandé à Pierre : « Quel est ton projet ? », mais il lui a dit le plan qu’il avait pour lui et Pierre l’a accepté. 

Pour tout homme 

La vraie vie avec Dieu commence lorsqu’il prend conscience que :

• Sa vie n’est pas aussi belle qu’elle en a l’air

• Il a besoin de pardon 

• Il retire toute la confiance qu’il a en lui-même pour la mettre en Jésus seul 

• Il est prêt à suivre Jésus jusqu’à la mort.

Après ce dialogue, Pierre est un nouvel homme, complètement transformé, capable de s’adresser à ceux-là même qui ont voulu la mort de son maître. 

A-t-il été coaché par Jésus ? Je vous laisse le soin d’apprécier.

Pour aller plus loin

Jean 13.36-38 ; 21.16-19 

Vous aimerez aussi

L’arbre a marqué mon chemin. Exotique ou de nos contrées, il me fait...
Cette histoire a été imaginée à partir du récit authentique de...
S’épanouir au travail peut devenir une réalité. N’avez-vous jamais...
Quelques figures du protestantisme qui ont marqué durablement le monde. La...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...