L’abus spirituel, un sujet tabou ?

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Jacques Poujol est interviewé par Anne-Marie Delaugère.
L’abus spirituel, un sujet tabou ?

À partir de quel moment peut-on dire qu’une personne est abusée spirituellement ?

Quand elle est là pour servir une machine, une association... Elle n’est plus alors sujet d’elle-même mais d’une autre personne ou d’un groupe. C’est le début de l’abus car elle n’est plus au centre de sa construction.
C’est une situation assez fréquente mais on en parle peu. C’est la loi du silence. C’est parce qu’il existe un lien entre abus sexuel et abus spirituel qu’on s’y est intéressé. Car derrière l’abus sexuel, on a très souvent un abus spirituel.

Est-ce que tout le monde peut être victime d’une manipulation spirituelle ?

Avec une bonne manipulation, on peut abuser beaucoup de gens. Cela correspond à une demande intérieure de sécurité, une recherche d’épanouissement, de reconnaissance et surtout de relations, de liens gratifiants.
Ceux qui ont une structure bien construite, une aptitude à analyser les choses et à exercer la critique positive, prendront très vite du recul face à une situation abusive. Par contre, les personnes fragilisées par un milieu familial dysfonctionnel seront plus facilement piégées. L’inégalité dans la famille ouvre également une porte lorsqu’on ne reconnaît pas l’égalité de l’homme et de la femme dans leur différence. C’est le point de départ à l’abus : la graine. Dans les milieux où hommes et femmes sont reconnus égaux, on inclut dès le départ une critique, un paradoxe. Il n’y en pas un qui domine sur l’autre.

Vous décrivez dans votre livre le mécanisme de la souricière*. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Au début de l’addiction, il y a toujours une décharge de plaisir qu’on recherchera ensuite mais qu’on ne retrouvera plus. Ce qui conduit la personne dépendante à augmenter les doses du produit. Dans l’abus spirituel, la victime recherchera toujours...
Jacques Poujol est thérapeute, conseiller conjugal et familial. Auteur de nombreux ouvrages de psychologie pratique, il accompagne des victimes d’abus :
* « ABUS SPIRITUELS, S’affranchir de l’emprise », ed. Empreinte temps présent, Collection essenCiel.

Vous aimerez aussi

Je n'étais alors qu’un étudiant en théologie lorsque j’ai rencontré...
Pour que notre générosité soit vraie, laissons-nous inspirer par le tout...
POUR AGRANDIR L'IMAGE, CLIQUEZ ICI
Certains croient aux anges tout en niant l’existence de Dieu. Surprenant, non?...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...