L’Écriture seule. Pourquoi donc ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
En latin, on dit « Sola Scriptura », l’un des slogans de la Réforme au 16e siècle.
L’Écriture seule. Pourquoi donc ?
Il arrive assez souvent qu’on me demande : « Mais au fond, quelle est la différence entre les catholiques et les protestants ? » Pour répondre, on pourra parler du pape, du culte des saints, de la place de Marie dans la piété, des indulgences, des sacrements, du purgatoire… D’autres préféreront dire que les prêtres n’ont pas le droit de se marier alors que les pasteurs protestants le peuvent.
J’avoue pourtant que cette question m’embête. En effet, même si les différences sont nombreuses et parfois importantes, il ne faudrait jamais oublier de commencer par dire les points fondamentaux qui nous réunissent.

Ce que catholiques et protestants ont en commun

Ensemble, nous adorons un Dieu unique, créateur du ciel et de la terre. Nous confessons qu’il est Père, Fils et Esprit Saint. Ensemble, nous disons que Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ, qu’il est venu sur terre nous montrer le visage de Dieu, nous enseigner et mourir pour nos péchés. Ensemble, nous proclamons qu’il est ressuscité, vainqueur à tout jamais de la mort. Ensemble, nous attendons son règne et l’éternité dans sa présence… De plus, nous disons d’une même voix que la Bible est la Parole de Dieu.

Alors, pourquoi ces différences ?

En réalité, catholiques et protestants affirment que la Bible est la Parole de Dieu, mais ils n’en tirent pas les mêmes conclusions.
Ainsi, même si la Bible est normalement au cœur de la foi d’un catholique, il peut croire des choses qui ne s’y trouvent pas clairement exposées. En effet, l’Église catholique est persuadée que l'Esprit Saint guide l'Église vers une intelligence plus grande de sa foi, qui va parfois au-delà de ce que l'Écriture peut dire de manière explicite. Dieu continue ainsi à se révéler*.

Le pourquoi du « Sola Scriptura »

Les réformateurs ont constaté au 16e siècle que cette manière de voir la révélation avait dans la pratique conduit l’Église de leur époque à définir des dogmes sans véritable fondement dans la Bible. C’est ainsi qu’ils ont rejeté des doctrines ou pratiques qu’ils trouvaient en contradiction flagrante avec elle.
Pour un protestant, c’est l’Écriture seule qui est appelée à fonder sa foi. Certes, il peut apprécier ce que les chrétiens qui l’ont précédé ont pu apporter en vingt siècles de christianisme, mais il doit toujours passer au crible de la Parole biblique tous les discours d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Jésus et les apôtres en ont eux-mêmes donné l’exemple.

Aujourd’hui

La Réforme protestante a proclamé « Sola Scriptura » c’est-à-dire : l’Écriture seule. Rien que la Bible donc, et toute la Bible pour fonder la foi chrétienne et distinguer le vrai du faux.
Catholiques et protestants se sont combattus âprement pendant des siècles. Au contact les uns des autres, ils voient aujourd’hui un peu plus de quelle manière ils peuvent s’enrichir mutuellement.
À chacun de prendre au sérieux la parole de l’apôtre Paul lorsqu’il écrit : « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. »



Pour aller plus loin
Matthieu 15.6 ; Galates 1.9 ; 2 Timothée 3.16

* Pour le catholicisme, il est important aussi de lire la Bible dans la communion de l’Église, en harmonie avec son magistère, composé des évêques et du pape à qui le Christ a confié la mission d’enseignement.

Vous aimerez aussi

Les plus belles voix du gospel, des fils et filles de pasteur. Un hasard ? Liz...
Entretien avec Charles-Daniel Maire, auteur du livre "Identité subie ou...
Pourquoi Dieu ne guérit-il pas tout le monde ? Tout d’abord, Dieu n’est...
On a retrouvé sur un mur à Rome, un graffiti datant du deuxième ou...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...