La Centrafrique dans la violence

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Et si c’était Dieu qui était persécuté ?

La Centrafrique dans la violence

Depuis fin 2012, la Centrafrique traverse une grave crise militaire, politique et sociale. Après que l’ex-rébellion séléka a pris le pouvoir en mars 2013, des formations d’autodéfense dites antibalaka ont commencé dès l’automne-hiver 2013-2014 à perpétrer le même type d’atrocités.

Une première persécution

Si c’est la population majoritairement chrétienne qui a d’abord souffert de la séléka venue du Nord, c’est ensuite la minorité musulmane qui a été la cible des antibalaka. Au total, ce sont des centaines de milliers d’hommes et de femmes qui ont tout perdu en fuyant dans la forêt alors que des milliers d’autres ont été massacrés.

L’amalgame : une deuxième persécution

Bien des médias occidentaux en ont conclu qu’il s’agissait d’une guerre de religion où musulmans et chrétiens étaient coupables des mêmes atrocités...

Nous avons ainsi dû entendre parler d’exactions particulièrement odieuses commises par des « chrétiens ». Pourtant, les analyses un peu documentées démontrent...

* Nom d’emprunt pour des raisons de sécurité.

Vous aimerez aussi

Quand on parle de péché originel, on désigne d’abord le premier péché...
La santé est l’un des postes majeurs de dépenses dans nos pays...
L’arbre a marqué mon chemin. Exotique ou de nos contrées, il me fait...
Jésus pourrait-il n’être qu’un mythe inventé par les chrétiens comme le...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...