La foi, une béquille pour les faibles ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Y aurait-il du vrai dans cette critique ?
La foi, une béquille pour les faibles ?
La foi est une aide réelle dans la vie des croyants. Ceux-ci sont rassurés de ne pas être le produit du hasard, par exemple. Croire demande une certaine humilité. Elle demande de se reconnaître « faible » en quelque sorte. Ainsi, cette affirmation n’est pas totalement fausse. Mais elle n’est pas totalement vraie non plus ! En effet, avoir la foi demande beaucoup de courage et de mise en action. C’est pour les forts ! De plus, la foi chrétienne n’est pas fabriquée pour répondre aux manquements de l’homme faible, elle repose sur des faits historiques. La bonne question est de savoir si c’est vrai, et non si c’est utile.
Thomas Hodapp

La foi chrétienne a pour point de départ la lucidité sur la situation de l’homme dans le monde. Nous voulons être forts, mais sommes régulièrement renvoyés à notre faiblesse. Dire cela ne revient pas à nier tout ce que l’homme réussit. Mais la Bible nous invite au réalisme. Dans une ou deux générations, qui se souviendra vraiment de ces choses qui nous préoccupent tant aujourd'hui ? Cependant, Dieu n’est pas une « béquille » : il est le Créateur qui nous remet debout. Il nous invite non pas à une échappatoire larmoyante, mais à trouver le sens de notre existence dans une relation confiante et audacieuse avec lui.
Matthieu Sanders

Oui, c’est vrai ! Pourquoi le nier ? Si j’ai placé ma foi en Dieu, c’est parce que je sais qu’il veut me donner ce dont j’ai le plus besoin (son pardon, par exemple) et me conduire, m’accompagner sur le chemin parfois rocailleux de la vie. Comme un bon père le fait envers ses enfants, Dieu prend soin des siens. Il a un projet de bonheur pour eux. Certes, je pourrais me débrouiller et vivre comme tout le monde. Mais la vie que Jésus-Christ veut m’offrir est une vie « abondante » : une vie pleine de joie et de paix. Alors, pourquoi m’en priver ? Parce que je crains d’être perçu comme faible ? Je le suis !
Nicolas Farelly

De même que l'être humain est un animal social, il est aussi un animal religieux. Il souffre au fond de lui d'un désir insatiable de savoir et de comprendre le monde qui l'entoure et ce qui le dépasse. Alors, quand l'homme découvre l'existence du Créateur à travers son œuvre ou sa révélation, il peut avoir besoin d'une béquille : des personnes plus anciennes et plus affermies que lui qui l’aideront dans cette étape pour construire sa foi. La foi chrétienne procure une vision personnelle de l'espace-temps qui donne à l'homme un sens à l'Histoire et à son histoire. Elle l'ancre dans le présent tout en lui donnant une espérance dans l'avenir, grâce à sa relation à Dieu.
Chantal Gervais

Pour garder foi et espérance en notre Dieu malgré les épreuves, il faut être fort. Heureusement nous avons à chaque instant Jésus à nos côtés qui nous donne cette force de faire face.
Élisabeth Crême

Vous aimerez aussi

Interview de Jean-Marc Hoang-Tho* : la médecine ne fait pas de miracle....
Entendre un non-croyant affirmer une vérité comme étant «parole...
Être convaincu, c’est aussi être prêt à entendre l’autre. Un sage fait...
Cliquez ICI pour voir la planche d'Alain Auderset en grand format. ...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...