La gratuité, un mythe ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
La société ne peut pas être très différente de ceux qui y vivent. À moins que…
La gratuité, un mythe ?
L’initiative fait grand bruit : l’agglomération de Niort (Deux-Sèvres - 120.000 habitants) annonce la gratuité de ses transports et se targue de former ainsi le plus grand réseau de transports publics en libre accès de France. Le motif ? Permettre l’accès au transport pour tous, tout en visant la diminution de la circulation automobile en ville.

Qui va payer ?

Louable, certes, mais la mesure déjà initiée par d’autres communes fait débat parmi les experts et les élus : qui payera la facture au final ? N’en doutons pas : les contribuables, donc des usagers, ne devraient pas tarder à être sollicités. Et si cette belle mesure atteint bien son objectif, les coûts liés au développement du réseau et à la maintenance ne pourront qu’augmenter.

Sur Internet

Ce phénomène des « coûts cachés » est encore plus marqué, et probablement de manière plus insidieuse encore sur Internet et son offre monstre de ressources gratuites. Toute une économie cachée se développe en effet dans les coulisses de la Toile. L’enjeu est clair : faire payer et consommer davantage l’usager, pris dans cette toile comme la proie dans celle de l’araignée.

Deux mécanismes d’« attachement »

Nous fidéliser gracieusement

Certains services en ligne gratuits savent se rendre indispensables petit à petit à notre quotidien… Le jour vient où il nous faut payer pour les utiliser. Comment ? Voici deux manières utilisées :
Arrivés au maximum des possibilités d’usage offertes, nous serons tentés d’en avoir un peu plus. Une offre premium alléchante, forcément, nous sera alors proposée et facturée joyeusement. C’est le cas des services de stockage de données en ligne.
Le service va petit à petit réduire l’offre gratuite initiale. Nous n’aurons plus d’autre choix que de nous abonner pour continuer l’aventure. C’est le modèle économique choisi par certains journaux d’information en ligne.

Faire de nous des cibles publicitaires

L’offre gratuite demeure mais elle scrute et enregistre toute une foule d’informations à partir de nos activités en ligne : ce que nous aimons, ce que nous lorgnons… Ces sites vont parvenir à nous servir sur leurs pages des annonces publicitaires sur mesure et parvenir à nous engluer encore un peu plus dans les profondeurs de la société de consommation. Payer, payer, toujours payer. Ce que la télé n’avait pas réussi à faire, Internet le fait !

L’illusion de la gratuité

Cette démonstration pourrait être étendue à bien des secteurs de l’économie et de notre existence. Dans nos relations humaines, nos intentions et nos gestes sont aussi malheureusement bien souvent intéressés. N’attendons-nous pas la reconnaissance de notre générosité ? N’espérons-nous pas, à travers nos plus beaux engagements, la joie de la renommée ?
Peut-on échapper à cette loi implacable dans un monde marqué par la finitude et le péché ?

La gratuité existe. Elle est à rencontrer

Oui, mais pour tenter d’y échapper, au moins un peu, il nous faut nous ouvrir à la logique du Royaume inauguré par Jésus-Christ il y a 2.000 ans sur une croix. Ce jour-là, Dieu n’avait littéralement rien à attendre de nous, rien à espérer en retour, ce qui ne l’a pas empêché de se donner totalement. Alors sommes-nous prêts, nous qui sommes au fond tellement étrangers à cette logique de la grâce, à simplement l'accueillir et à en vivre ?

Vous aimerez aussi

Une découverte de l’Évangile originale et pleine d’humour. Cinq pains et...
S’il est un personnage déroutant dans l’histoire de l’humanité, c’est...
Beaucoup d’expressions utilisent le mot « grâce » en français. Nous en...
Dès le premier siècle, les chrétiens ont dû faire face à l’hostilité....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...