Passeurs de paix dans une région en guerre

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Deux ennemis jurés d’autrefois témoignent ensemble. Que s’est-il donc passé ?

Passeurs de paix dans une région en guerre

« Posté en position dominante j’observe les ennemis qui grimpent et je les regarde dans les yeux avant de tirer. Pan ! pan ! Il n’y a de bon juif qu’un juif mort ! Idem pour les chrétiens ». Voilà ce que nous assène Tass* lorsqu’il évoque sa jeunesse de combattant du Fatah il y a 35 ans. Il était alors garde du corps de Yasser Arafat. 

Le récit se poursuit, haletant et plein de rebondissements puis Liza prend le relais. Elle est juive de Jérusalem ; son fils militaire est resté gravement handicapé suite à une attaque de Palestiniens. Comment donc ces deux ennemis jurés d’autrefois peuvent-ils aujourd’hui intervenir ensemble fraternellement ?

Un petit retour en arrière dans les années 70 est nécessaire pour comprendre. 

De la Palestine aux États-Unis 

Quand le père de Tass s’est rendu compte du caractère belliqueux de son jeune fils, il a cherché à l’éloigner de Gaza. Il choisit alors l’Amérique alors qu’il haïssait pourtant les Américains presqu’autant que les Juifs ! 

Quelle surprise de constater à son arrivée que...


* Son nom complet est Taysir Abu Saada

 

Hope for Ishmael développe des programmes d'aide aux enfants et familles arabes afin d'améliorer leurs conditions de vie et de leur redonner un peu d'espoir. L'éducation, la santé, le développement économique et l'aide humanitaire sont particulièrement ciblés. Une école maternelle, un centre culturel et un restaurant sont déjà implantés. Au travers de son association, Tass travaille également au rapprochement entre Palestiniens et Israéliens.   

www.hopeforishmael.org 

Spring Hope for Israël aide et soutient les victimes des attaques terroristes et leurs familles, sans considération de race, de frontière ou de religion. Il défend le droit incontestable d’Israël d’exister comme terre native des Juifs et de protéger leurs citoyens et résidents de toutes formes d’attaques terroristes survenant sur le territoire ou en provenance de ses frontières.

www.springsofhopeisrael.com

Vous aimerez aussi

L’Évangile rapporte que Jésus fréquentait régulièrement un jardin....
Le manque de moyens n’explique pas tout. En attendant, des gens souffrent....
Difficile de voir son enfant malade ou handicapé. Et pourtant… Mon fils...
Il y a parfois des héritages qu’il faut refuser. Il est aujourd’hui acquis...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...