Quand la maladie avance

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Quand la maladie avance
Reynald Kozycki est pasteur. En août 2015, on lui diagnostique une tumeur au cerveau. Embarrassé, le neurochirurgien lui explique que le kyste pourrait contenir des cellules cancéreuses. Reynald est aussi blogueur. Il tient fidèlement ses lecteurs au courant de l’évolution de sa maladie et de ses réflexions personnelles. En voici quelques extraits*.

29 septembre 2015

Verre moitié plein ou moitié vide ?
Le regard pourrait s’arrêter facilement sur le côté plus sombre de la situation : une espérance de vie désormais beaucoup plus limitée, la douleur de devoir quitter ses proches, ses amis… Mais le regard peut aussi, Dieu merci, se porter vers le côté plus lumineux de ma situation :
• Entourage précieux avec une famille aimante, des amis, des frères et sœurs dans la foi qui encouragent ou prient régulièrement pour moi.
• Une bonne équipe médicale…
• L’occasion de vivre les réalités célestes avec un nouveau regard. Tout chrétien sait que sa véritable cité n’est pas sur cette terre, mais certaines circonstances donnent une autre dimension à ces réalités. Je comprends mieux ces affirmations de Paul : « C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et même si chez nous l'homme extérieur dépérit, l'homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car un moment de détresse insignifiant produit pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire » (2 Co 4.16-18).

12 décembre 2015

Citant Saint-Augustin
« Dites-moi s’il peut arriver aucun mal aux hommes de foi et de piété qui ne se tourne en bien pour eux. Serait-elle vaine cette parole de l’Apôtre : “Nous savons que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu ?” (Ro 8.28).
— Mais, répliqueront certains, ils ont perdu tout ce qu’ils avaient.
— Ont-ils perdu la foi, la piété ? Ont-ils perdu les biens de l’homme intérieur, riche devant Dieu ?
Nous n’avons rien apporté en ce monde, et il est sans aucun doute que nous ne pouvons aussi en rien emporter ».

6 janvier 2016

Un nouvel an de grâce
Alors que l'état d'urgence se poursuit avec ses rappels réguliers dans les médias du terrorisme que notre pays a vécu en 2015, les paroles de Jésus tranchent : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a conféré l'onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance… pour proclamer une année d'accueil (ou de grâce) de la part du Seigneur » Luc 4.18-1.
Bonne année de grâce à chacun.

Fin 2016

À leurs amis
Nous vous remercions pour l’intérêt que vous nous portez, pour vos prières qui nous soutiennent. Que vous puissiez expérimenter tout au long de cette nouvelle année 2017 des facettes de cet Amour dont rien ne peut nous séparer et voir briller la lumière de sa face sur vos vies, c’est le souhait que nous formulons pour vous.
Nous vous embrassons.
Isabelle et Reynald

Le 22 février 2017

Isabelle, son épouse écrit
Nous avons vu l’oncologue… Elle est plutôt satisfaite de la stabilisation de la tumeur et demande à revoir Reynald le 5 avril, avec une nouvelle IRM. Il y aura d’ici là deux perfusions de chimiothérapie…

Jésus ressuscité ? Cela change tout

Lorsque j’étais un « athée radicalisé », j’aimais tourner en dérision le christianisme. Je ne comprenais pas grand-chose à la Bible ni à la foi, mais je faisais semblant. Plusieurs choses ont ébranlé mes convictions athées. Je me rappelle notamment d’un documentaire d’Alain Decaux sur le suaire de Turin. Non pas que l’historien de l’Académie ait prouvé la résurrection, mais la façon dont il parlait de Jésus, de sa mort, et de sa résurrection possible, me faisait douter de mon athéisme.

De l’athéisme à Jésus ressuscité

J’ai poursuivi ma recherche dans l’ésotérisme puis ai découvert la Bible dans une approche. Ensuite, j’ai rencontré des chrétiens qui vivaient leur foi. Finalement, il m’a été donné une révélation plus personnelle de « Jésus mort et ressuscité pour moi ». Tout cela a définitivement brisé mon scepticisme.
Jésus est ressuscité ! L’apôtre Paul l’affirme avec beaucoup de force : « Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est une illusion, et vous êtes encore sous le poids de vos péchés. De plus, ceux qui sont morts unis au Christ sont à jamais perdus. Si c’est seulement pour la vie présente que nous avons mis notre espérance dans le Christ, nous sommes les plus à plaindre des hommes. Mais, en réalité, le Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. »

Des implications inouïes

1. La foi n’est pas une illusion, elle se fonde sur des promesses objectives et historiques, n’en déplaise à plusieurs « théologiens existentialistes » qui nient l’historicité de la résurrection pour en faire une sorte de mythe, d’affabulation des premiers chrétiens naïfs.
2. Les croyants ne sont plus sous le poids de...
*Le contenu de cet article est extrait du blog de Reynald Kozycki : reynald-kozycki.blogspot.com
Nous vous recommandons vivement de le visiter pour y puiser des ressources précieuses.

Vous aimerez aussi

Le travail peut être ressenti comme une corvée ou comme un but en soi. La...
Les plus belles voix du gospel, des fils et filles de pasteur. Un hasard ? Liz...
Seigneur Dieu, Notre Père... Parce que te prier est le seul aveu...
Vous êtes-vous jamais demandé ce que serait un monde sans musique?...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...