Qui est Dieu ?

Complet
Note : 35
( 3 votes )

Qu’ils soient musulmans ou chrétiens, les croyants désirent servir Dieu de la manière la plus juste. En effet, ils savent qu’après la mort, ils rencontreront Dieu et iront soit au paradis, soit en enfer. Il est donc important pour eux de ne pas se tromper sur l’identité de Dieu. Leur avenir terrestre et céleste en dépend. Mais la compréhension de Dieu est-elle la même dans l’islam et le christianisme?

Qui est Dieu ?

Il est possible de trouver des similitudes à propos de Dieu dans l’islam et le christianisme. En voici quelques-unes

Affinités

Musulmans et chrétiens croient qu’il n’y a qu’unseul Dieu. Les musulmans répètent quotidiennement dans leurs prières qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah. Les chrétiens affirment qu’il n’y a qu’un seul Dieu: «L’Éternel, notre Dieu est le seul Éternel» (1). Jésus, lui-même, a dit: «Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur» (2). Il faut toutefois ajouter que la façon dont musulmans et chrétiens conçoivent l’unicité de Dieu n’est pas la même.

La grandeur de Dieu est soulignée par l’islam et le christianisme. Dans le Coran, il est dit: «Tout ce qui est dans les cieux et la terre le glorifie» (3). La Bible rapporte: «À toi Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l’éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t’appartient; à toi, Éternel, le règne, car tu t’élèves souverainement au-dessus de tout» (4).

La Bible et le Coran présentent Dieu comme le créateur des cieux et de la terre. La Bible dit: «Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on considère ses oeuvres» (5). Dans le Coran, il est dit: «Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants» (6).

Allah est présenté comme le Dieu d’Adam, de Noé, d’Abraham, de Lot, de Jacob, d’Isaac, d’Ishmaël, de Joseph, de Moïse, de David, de Salomon, de Jonas, de Zacharie, de Marie, et de Jésus et bien d’autres personnes elles aussi citées dans la Bible.

Au vu de ces ressemblances attestées par de nombreux autres textes bibliques et coraniques, il est possible de dire que lorsque les musulmans parlent d’Allah, ils ne pensent pas que c’est un autre Dieu que celui de la Bible. Un passage du Coran dit même «Notre Dieu et votre Dieu est le même» (7). Mais tandis que l’Être divin auquel il est fait référence est le même, les musulmans et les chrétiens n’en ont pas la même conception.

Similitudes et différences

Comment musulmans et chrétiens peuvent-ils connaître Dieu et sa volonté? De nombreux signes ou révélations leurs sont donnés dans leur religion. En les comparant, nous pourrons mieux comprendre quelles sont les ressemblances et les différences qui existent dans leur conception de Dieu.

• Les noms de Dieu

Les chrétiens se limitent souvent à la différence du nom de Dieu dans le Coran et la Bible, pour déterminer qui est Dieu dans la religion de l’autre. Pourtant Allah, un des noms pour Dieu dans le Coran, n’apparaît pas que dans l’islam. C’est d’ailleurs lui qui est souvent utilisé pour traduire le mot Dieu dans la Bible en arabe. Les linguistes affirment que «Allah» viendrait d’une contraction de «al-ilah» (le dieu) et que ce terme était déjà utilisé avant l’islam. On trouve un parallèle dans le Nouveau Testament qui emprunte le terme grec «theos» pour désigner le Dieu de l’Ancien Testament (Elohim en hébreu). Cette manière différente de nommer Dieu ne suffit donc pas à conclure notre débat. Il existe du reste bien des différences significatives entre la Bible et le Coran. Ainsi, alors que certains noms sont les mêmes, d’autres ne sont pas utilisés en dépit de leur importance pour connaître un aspect de Dieu. On peut se demander par exemple pourquoi dans l’Évangile, Dieu est souvent appelé Père, par les croyants, alors qu’il ne l’est pas dans le Coran.

• Les attributs de Dieu

Allah a de nombreux attributs dans le Coran. Celui-ci proclame à son sujet: «C’est Lui le Premier et le Dernier, l’Apparent et le Caché et il est Omniscient» (8). D’autres versets le qualifient de Puissant, Sage, «Pardonneur», Miséricordieux, «Audient», et Juge. La liste est longue. Beaucoup de qualificatifs de Dieu dans la Bible peuvent être mis en parallèle avec ceux du Coran. Ainsi ce verset du psaume 103: «L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité» (9). Mais, tandis que la miséricorde et la compassion de Dieu sont citées très souvent dans le Coran, l’expression «lent à la colère» rajoute, une note typiquement biblique. Elle révèle un Dieu de grâce et qui fait grâce.

Il arrive qu’un même attribut dans le Coran et la Bible dénote une perspective différente. Lorsqu’on décrit le Dieu «pardonneur» dans la Bible et le Coran, pardonne-t-il de la même façon? Quelle est la base de ce pardon? Comment être sûr qu’il nous a pardonné? Alors que le musulman espère recevoir le pardon qui lui garantira l’éternité au paradis, le chrétien reçoit la certitude du pardon au travers de l’action de Jésus. La Bible témoigne à ce sujet: «Le Seigneur ne nous traite pas selon nos péchés, il ne nous punit pas selon nos iniquités, mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions, comme un père a compassion de ses enfants, l’Éternel a compassion de ceux qui le craignent» (10).

• Les actions de Dieu

Les récits du Coran contiennent de nombreuses actions de Dieu en faveur des humains tel que Dieu protégeant Noé et sa famille alors qu’il fait périr ses contemporains. Ainsi, le Coran dit à propos d’Allah: «N’est-ce pas lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque» (11) ou encore, «Nous (Allah) sommes plus près de lui (l’homme) que sa veine jugulaire» (12). De nombreux textes coraniques montrent le souci d’Allah pour les malades, les pauvres, et les orphelins. Allah châtie aussi sévèrement celui qui ne le craint pas.

En plus de déclarations semblables, la Bible contient de nombreux récits qui montrent que Dieu protège ceux qui se confient en lui, répond à leurs prières, guérit les malades, prend soin des immigrés, des orphelins et des veuves. Il condamne aussi celui qui ne suit pas ses voies, tout en lui rappelant qu’il fait grâce à celui qui se repent.

Mais les moyens que Dieu emploie dans la Bible sont parfois bien différents du Coran. Ainsi, Dieu en envoyant Jésus dans le monde a montré jusqu’à quel point il était prêt à s’impliquer pour les hommes. Jésus commence son ministère en disant: «L’esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres, il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur» (13).

La révélation de Dieu

Pour les musulmans, le signe par excellence venant de Dieu est le Coran. On peut y lire: «C’est lui (Allah) qui fait descendre sur Son serviteur des versets clairs afin qu’il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière» (14).

Pour les chrétiens, la révélation de Dieu par excellence est Jésus, appelé Isa dans le Coran. Après avoir parlé à maintes reprises depuis la création du monde, Dieu s’est révélé pleinement et parfaitement en Jésus (15).

La Bible dit de Jésus qu’il est le reflet de la gloire de Dieu. Il est l’image du Dieu invisible. Jésus connaît Dieu parfaitement car il a été avec lui dès le commencement. Il n’a pas usurpé la place de Dieu. C’est Dieu qui l’a envoyé pour révéler pleinement qui il est.

Jésus n’a pas annulé le commandement qui dit: «Tu n’auras pas d’autre Dieu devant ma face.» Mais en lui, Dieu s’est révélé de façon parfaite, comme il l’a voulu, sans que sa gloire en soit affectée. Il reste toujours le Dieu unique.

En comparant les noms de Dieu, ses attributs, ses actions, ses messagers, ses écrits, nous avons noté des similitudes et des différences entre musulmans et chrétiens. Ils ne parlent pas d’un Dieu différent mais la conception qu’ils en ont n’est pas la même. La révélation si claire de Dieu en Jésus est estompée dans la pensée musulmane. Elle se retrouve lorsque l’on plonge les regards dans l’Évangile où l’œuvre de Jésus est parfaitement exposée.

1. Deutéronome 6.4

2. Marc 12.29

3. Al-Hasr 24

4. 1 Chroniques 29.11

5. Romains 1.20

6. Al-Jatiya 3-4

7. Al-Ankabut 46

8. Al-Hadid 3

9. Exode 34.6

10. Psaume 103.10-13

11. An-Naml 62

12. Qaf 16

13. Luc 4.18-19

14. Al-Hadid 9

15. Hébreux 1.2

Vous aimerez aussi

Y a-t-il quelque chose de nous qui demeure après la mort? En Occident, une...
Évoquer sa mort prochaine avec celui qui s’apprête à partir est délicat....
La croix ne témoigne pas que de la mort de Jésus... Les empreintes laissées...
« Sola Fide » (la foi seule) est l’une des proclamations radicales de la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...