Rien que la foi, mais toute notre foi*

Complet
Note : 40
( 1 vote )
« Sola Fide » (la foi seule) est l’une des proclamations radicales de la Réforme au XVIe siècle, toujours d’actualité.
Rien que la foi, mais toute notre foi*
Nous connaissons tous une même crainte lorsque nous offrons un cadeau : va-t-il faire plaisir à notre interlocuteur ? Nous espérons vivement qu’il sera apprécié et conviendra à celui qui le reçoit. Or, comment fonctionne la foi en Dieu ?
L’apôtre Paul exprime clairement que ce n’est qu’en faisant confiance à Dieu que nous pouvons recevoir son cadeau. Il écrit : « Ce qui compte, ce n’est plus d’obéir à la loi (les commandements qu’on trouve dans l’Ancien Testament), mais c’est de croire… En effet, un être humain est rendu juste devant Dieu à cause de sa foi et non parce qu’il obéirait en tout à la loi » (Romains 3.27-28).
Hélas, on a souvent mal interprété ses propos.

La foi, une réussite pieuse ?

Le problème c’est d’imaginer qu’avoir une foi profonde, réelle, est une question d’efforts personnels. Ainsi nous demandons à d’autres d’avoir une telle foi, comme s’ils pouvaient simplement l’inventer. Or, la foi ne peut se créer par notre volonté, nous devons simplement la demander à Dieu. Elle ne sera jamais un objet de vantardise.

La foi ne suffit pas ?

La vieille tentation religieuse de vouloir mériter la faveur de Dieu n’a pas disparu. Nous pensons alors que l’on peut aider Dieu ou compléter ce qu’il a déjà accompli. Paul souligne cependant que la foi seule est suffisante. Il n’y a rien d’autre à faire. Dieu s’en est chargé.

La foi, une simple option ?

De nos jours, bien des personnes choisissent de mettre leur « piété » sur pilote automatique. Dans cette perspective, elles restent anonymes, ne se soucient pas d’apporter une réponse explicite à l’offre de Dieu et donc au fait de croire ou non. Mais Paul nous rappelle dans ce passage que Dieu s’est approché de nous en Christ parce qu’il désire avoir une relation personnelle avec nous. Or seule la foi permet cette relation. C’est pourquoi, nous invitons tout homme, toute femme à croire en Dieu, à mettre sa foi en Lui.

Questions à se poser

Quelle est votre plus grande tentation religieuse ? La vantardise alors que la foi est un cadeau de Dieu ? La confiance en vos propres efforts, alors qu’aucun d’eux ne vous permet d’obtenir la faveur divine ? L’espérance trompeuse que la foi n’est qu’une option et qu’elle n’est pas indispensable au salut ?
Répondre à ces questions honnêtement va vous aider à savoir comment prier.

Paul et Jacques, même combat

On a souvent opposé Paul et Jacques dans la Bible. En effet ce dernier a écrit :« Un être humain est reconnu comme juste par Dieu à cause de ses actes et non pas uniquement à cause de sa foi », alors que Paul souligne qu’on est sauvé par la foi, les bonnes œuvres n’y étant pour rien.
En réalité, les deux apôtres répondent à des questions différentes. Jacques souligne que personne ne peut se prétendre chrétien sans mettre sa foi en application, ce que Paul enseigne aussi de son côté : la foi authentique conduit nécessairement à faire des actions que Dieu a préparées pour le croyant (Éphésiens 2.8-10). Sauvés non pas par les œuvres mais pour des œuvres.
* Inspiré de l’article de Guido Baltes sur www.lecnef.org (Semaine universelle de Prière).

Vous aimerez aussi

Quand on parle de péché originel, on désigne d’abord le premier péché...
Dieu avait promis… Des siècles se sont écoulés et rien ne semblait arriver....
Gospel et negro-spirituals sont toujours à la mode. Beaucoup les...
Première partie La Bible est composée de 2 parties principales : •...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...