Solus Christus (Christ seul)

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Jésus, c’est Dieu qui s’est fait homme et qui se rend accessible à tous.
Solus Christus (Christ seul)
Je me souviendrai longtemps de la réflexion de cette dame qui participait à nos études de la Bible. Nous avions bien quelques divergences entre nous, mais cela ne nuisait pas à notre estime mutuelle. Avec toute la sincérité qui la caractérisait, elle me dit un jour : « J’apprécie beaucoup votre foi. Je vous admire même. Dommage qu’il vous manque Marie. »

Comment répondre sans blesser ?

Quand on croit tout ce que la Bible dit, on a un immense respect pour Marie. En effet, pour tous les chrétiens du monde, la mère de Jésus est un bel exemple d’obéissance et de foi. Dans des circonstances particulièrement difficiles, elle a choisi de dire « oui » à la mission que Dieu lui a confiée. Un bel exemple à méditer et à suivre. Une raison de plus aussi de dire merci à Dieu qui a tout prévu.
Mais assurément, la réflexion de cette dame visait autre chose : elle aurait bien voulu que je connaisse, moi aussi, la satisfaction que lui procurait sa dévotion à Marie.

Qu’est-ce que Jésus en pense ?

Le « problème », c’est que Jésus n’a pas donné de statut particulier à sa mère. On se souvient de sa question : « Qui est ma mère ? » quand on lui a appris qu’elle l’attendait dehors avec ses frères. Il y a répondu lui-même en montrant à tous ses disciples et en disant : « Voici ma mère et mes frères. » Et d’ajouter : « Oui, si quelqu’un fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, cette personne est mon frère, ma sœur, ma mère. »

Et la Bible ?

La Bible est particulièrement sobre à l’égard de Marie malgré le rôle important qu’elle a joué jusqu’à la maturité de Jésus. Les apôtres ne la mentionnent pas dans leurs lettres. Ils n’ont jamais encouragé à prier Marie. Logique, puisqu’il était clair pour eux que : « Il y a un seul Dieu. Il y a aussi un seul intermédiaire entre Dieu et les êtres humains : c’est un être humain, le Christ Jésus. »
En effet, c’est justement pour offrir aux hommes la possibilité d’entrer en relation directe avec lui que Dieu s’est fait homme. Jésus a promis de son côté : « Je ne rejetterai jamais celui qui vient à moi. » Ne serait-ce pas mettre sa parole en doute de penser qu’il est bien d’ajouter un intermédiaire pour faciliter les choses ?
C’est pour la même raison qu’il n’y a pas de culte des saints dans la Bible. Les premiers chrétiens ne priaient Dieu qu’à travers Jésus.

500 ans plus tard

Tel est le message que la Réforme a mis en lumière au 16e siècle. Il conserve toute son importance aujourd’hui, également dans le dialogue avec les religions non-chrétiennes.
La Bible est claire : Jésus est Dieu qui s’est fait homme. Elle précise : « Dans le monde entier, Dieu n’a donné aux hommes personne d’autre pour nous sauver. » Une bonne nouvelle car Jésus sauve parfaitement. Il est en effet vivant pour prier pour eux et toujours prêt à les accueillir.
Pour aller plus loin
Matthieu 12.48,49 ; Jean 6.47 ; 1 Timothée 2.4 ; Actes 4.12 ; Hébreux 7.25



Vous aimerez aussi

Il y a 500 ans... C’est assez tardivement dans sa vie de moine que Luther est...
Sébastien, entraîneur bénévole de tennis de table pour les Camps Sport +...
C’est clair : nous n’avons pas vraiment de pouvoir pour orienter les...
On doit au poète et romancier français, l’un des rares poèmes sur la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...