Tous saints ?

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Ceux qui croient qu’il faut être un saint pour accéder au paradis ne seront jamais certains d’y aller.
D’autres se font plaisir en chantant qu’on y ira tous.
Faut-il chercher à les réconcilier ? Non, car l’Évangile ne dit ni l’un ni l’autre.

Tous saints ?

Pas de « vies de saints » dans la Bible

On le sait : les manuels d’histoire ont toujours tendance à enjoliver, au moins un peu, les événements qui sont à l’avantage du pays d’origine. Au contraire, ils laissent volontiers dans l’ombre les aspects moins glorieux. Il paraît que les écoliers auront ainsi une plus grande estime de leur pays et que cela fera grandir leur fierté d’appartenir à leur nation. Tant pis si l’objectivité en prend un sacré coup.

Dans la Bible, c’est tout le contraire. On y lit à plusieurs reprises que Dieu traite son peuple de rebelle à la tête dure. Plus encore, on dirait parfois qu’elle prend plaisir à montrer les faiblesses et les travers de ceux qui auraient dû être des exemples. Personne n’est mis sur un piédestal. Même les plus grand hommes de Dieu.

C’est par exemple le cas d’Abraham, celui qu’on nomme le père des croyants. N’est-il pas le modèle par excellence ? Eh bien, la Bible nous le montre en train de mentir lâchement en faisant croire que sa femme était sa sœur. On comprend qu’il voulait ainsi sauver sa peau car il avait peur qu’on prenne sa femme et qu’on le tue. Cependant, il savait fort bien qu’il lui faisait courir un risque encore plus grand : être violentée et terminer sa vie dans un harem ! Le plus fort de tout, c’est qu’Abraham a répété ce mensonge plus tard malgré les avertissements. Drôle de patriarche !

Moïse est un autre personnage phare de la Bible. Dieu l’a choisi pour faire sortir son peuple d’Égypte, lui transmettre les Dix commandements et l’essentiel de ses lois qui sont encore aujourd’hui dans la Bible. Il nous est même rapporté que le Seigneur parlait avec lui comme un homme parle à son ami. Et pourtant, ce Moïse est un homme qui a du sang sur les mains. On s’aperçoit aussi à plusieurs reprises que ça ne va pas très fort avec sa femme. Moïse terminera sa vie aux portes du pays promis parce qu’il a douté de la parole divine. Il n’y entrera pas. Un guide qui a failli à sa mission !

Et que dire de David ? Un homme vraiment exceptionnel si on en croit les dizaines de pages de la Bible qui lui sont consacrées ; il est la référence pendant des siècles pour les rois d’Israël. On lit même cette déclaration unique de Dieu : « J’ai trouvé David, un homme selon mon cœur ». Près de la moitié des psaumes lui sont attribués. Et pourtant, nous apprenons que cet homme « selon le cœur de Dieu » a volé et violé la femme de son officier, qu’il a ensuite caché sa faute par un meurtre ! La Bible nous apprend aussi qu’à un autre moment son entêtement l’a rendu responsable de la mort de milliers d’innocents… Un roi modèle mais aussi un meurtrier !

Les prophètes n’échappent pas davantage à ces portraits contrastés. Que penser de Jonas ? Voilà un homme que Dieu envoie pour avertir les ennemis de son peuple qu’ils vont être punis à cause de leurs méfaits. Eh bien, non seulement il commence par faire tout le contraire mais lorsqu’il apprend que Dieu veut pardonner aux ennemis de son peuple, le voilà qui se fâche tout net. Un prophète désarmant !

On pourrait allonger cette liste presque à l’infini :
Noé, celui qui échappe au déluge parce qu’il a trouvé grâce aux yeux de Dieu : la Bible nous apprend qu’il a trouvé un jour le vin si bon qu’il s’est enivré et retrouvé tout nu dans sa tente.
Jephté, un homme dont Dieu s’est puissamment servi pour délivrer son peuple : il a sacrifié sa propre fille à cause d’une promesse insensée.
Ézéchias, le roi fidèle par excellence : le voilà pris par l’orgueil après sa guérison miraculeuse. À cause de sa faute, son pays sera envahie et dévasté quelques années plus tard.
Élie, le prophète, qui demande la mort, complètement découragé…

Décidément, ce n’est pas l’image qu’on pourrait se faire de serviteurs de Dieu exemplaires.

Les choses changent-elles quand on arrive à l’époque du Christ ?

Pas du tout ! On voit qu’il a eu plusieurs fois du mal à les supporter. Combien de vois n’a-t-il pas dû les reprendre ? On y apprend aussi que les disciples se sont endormis lorsque Jésus leur a demandé de veiller une heure avec lui. Après quoi, ils l’ont tous abandonné au moment crucial de son arrestation. Jésus s’est retrouvé bien seul !

...

 ...

Pour aller plus loin :
Exode 33.9 ; Romains 4.17 ; Genèse 12 ; 20 ; Exode 2 ; 4 ; 18 ; Deutéronome 34 ; Actes 13.22 ; 2 Samuel 11 ; 24 ;Jonas 4 ; Genèse  9  ;  Juges  11  ;  Ésaie  39  ;  1  Rois 19 ; Marc 3.17 ; Jean 20.24-29

Vous aimerez aussi

Les Israélites avaient-ils peur de la mer ? Sans doute… mais il y a beaucoup...
Même les incroyants pressentent souvent qu’il y a quelque chose après la...
Il faut un sacré caractère pour résister aux pressions. Ce midi, ma fille...
Qui n’a jamais dit ou entendu : « Ah, si seulement je pouvais recommencer !...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...