Devant la mort*

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Marthe a failli douter de Jésus.
Devant la mort*
Marie et moi venions d’enterrer Lazare, notre frère. J’étais dans un état lamentable.

Des pourquoi sans réponse

En plus de souffrir de sa disparition, une question revenait toujours entre nous : pourquoi Jésus nous avait-il abandonnées quand nous avions besoin de lui ? N’étions-nous pas ses amis ? Ne l’avions-nous pas souvent accueilli chez nous ? Pourquoi donc n’avait-t-il pas réagi quand nous l’avons prévenu que son ami Lazare commençait à perdre pied ? Au lieu de cela : rien ! Pas de visite, pas un mot, rien ! Notre tristesse avait le goût amer de la déception.
Et puis, des connaissances nous ont averties que Jésus arrivait. Dès que je l’ai su, j’ai couru pour aller à sa rencontre. Mes premiers mots ont été plus forts que moi : « Jésus, si tu avais été là quand Lazare était malade, aujourd’hui il ne serait pas mort. » N’avait-il pas guéri tant de personnes ? Pourquoi pas Lazare ?

Espoir déçu

Jésus a d’abord gardé le silence. En le voyant, je me prenais encore à espérer en me disant que s’il était capable de guérir les malades, quelque chose était encore possible de sa part… Finalement, il m’a dit : « Tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te le donnera. » J’ai alors pris conscience que...
* Un récit inspiré de Jean 11.

Vous aimerez aussi

Élevé en Angleterre, John Featherstone se découvre très tôt deux passions :...
Du classique au jazz en passant par le psaltérion(1), Brigitte lie contes et...
Nous avons souvent de l’islam un visage violent, misogyne, intolérant, poseur...
Interview par Philippe Malidor. Raphaël Delpard n’est pas un tiède. Ce...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...