La surprise d’un vieux sycomore*

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Si les arbres pouvaient parler...

La surprise d’un vieux sycomore*

Qu’il fait chaud aujourd’hui ! On n’est qu’au printemps, mais le soleil brille comme en été !

Heureusement que mes racines profondément plongées dans la terre de Jéricho me rafraîchissent un peu... Pourtant, malgré la chaleur de l’après-midi, une foule de gens s’est rassemblée à côté de moi. Le regard fixé vers l’horizon, ils attendent, sans même chercher à profiter de l’ombre de mes feuilles bien larges. La rumeur traverse la foule et arrive près de moi : tous attendent Jésus, le fameux prophète, guérisseur, que certains appellent « Messie », qui doit traverser Jéricho pour aller à Jérusalem.

Tiens ! Qui voilà ?

De l’autre côté, quelqu’un arrive, pressé, comme en retard. Ah oui, je le reconnais, c’est le collecteur de taxes, le grand chef, Zachée. Qu’est-ce qu’il fait dehors à cette heure-ci ? Sa journée n’est pas finie ! Il s’approche pour attendre avec les autres... Mais personne ne le laisse passer. Au contraire, les gens lui tournent le dos exprès et font barrage pour qu’il n’avance pas. Il faut dire qu’ici, personne ne l’aime ! Être collecteur de taxes, c’est un sale métier, un métier de collabo, qui trafique avec les Romains, ces impérialistes orgueilleux ! En plus, il paraîtrait que les collecteurs de taxes ne se gênent pas pour se servir au passage... Des pourris ! Il ferait presque pitié, ce Zachée : tout riche qu’il est, avec son statut et son autorité, personne ne veut de lui. Pour un notable, il est rejeté et méprisé. Mais que fait-il ? Il relève sa tunique et... il court ?!? Mais enfin ! Ça ne se fait pas !

Je rêve !

Voilà qu’il grimpe sur ma branche basse ! Du jamais vu ! Il se conduit comme un gosse ! Il ne craint pas le ridicule, de grimper ainsi, avec ses bagues en or et sa tunique de fin lin ? Il grimpe et grimpe, de branche en branche, et une fois en haut, s’assoit, dissimulé par les feuilles, au frais.

Jésus arrive

Sollicité par les Juifs pieux, les malades, les femmes, les enfants : à tous, Jésus répond, sans interrompre sa marche. Mais arrivé à ma hauteur, il s’écarte du chemin et pose sa main sur mon tronc. Il doit être fatigué, d’avoir marché sous ce soleil ! Mais non, ce n’est pas pour se reposer, car il lève la tête et crie d’une voix forte : « Zachée ! Dépêche-toi de descendre ! C’est chez toi que je veux manger ce soir ! »

Des surpris et des mécontents

Le pauvre Zachée en tomberait presque à la renverse ! Aussitôt, il descend tout joyeux, à moitié sautant, à moitié courant, laissant les branches déchirer sa tunique. En voyant cela, les autres aussi ont été surpris, mais eux ils sont mécontents ! Je les comprends un peu : il a fallu que Jésus choisisse le paria de la ville ! Soit il n’est pas si sage qu’on le dit, soit... Mais que dit-il ? « Zachée est lui aussi un membre du peuple de Dieu. Le salut lui est offert aujourd’hui, parce que Dieu ne considère personne indigne de son amour ». Alors ça ! Plus personne n’ose ouvrir la bouche, et ils regardent en silence, médusés, Jésus et Zachée partir vers la maison...

* Pour retrouver l’histoire originale : Luc 19.1-10

Vous aimerez aussi

Le soleil se lève. Encore un jour de douleur à traverser. Si seulement je...
Saïd Oujibou est un pasteur d’origine marocaine, qui a connu l’islam...
Sommes-nous vraiment responsables de nos décisions ?  À la différence des...
Marcos Ceara* est bien connu des amateurs de football puisqu’il a enflammé...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...