Les oiseaux du ciel

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Que mangerons-nous? Une question quotidienne!

Les oiseaux du ciel

Jésus dit:

Ne soyez pas inquiets en vous demandant: «Qu’est-ce que nous allons manger? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller?» (…) Regardez les oiseaux. Ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas. Ils ne mettent pas de récoltes dans les greniers. Et votre Père qui est dans les cieux les nourrit! Vous valez beaucoup plus que les oiseaux!

Ne soyez pas inquiets en vous demandant: «Qu’est-ce que nous allons manger? Qu’est-ce que nous allons boire?...»

En effet, les gens qui ne connaissent pas Dieu cherchent tout cela sans arrêt. Vous avez besoin de toutes ces choses, et votre Père qui est dans les cieux le sait bien.

Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.

Extraits de Matthieu 6.19-34

------------------------------

Voici que Jésus nous dit que cette interrogation et les autres sont pour ceux qui ne connaissent pas Dieu! Il ne dit pas qu’elles sont mauvaises, mais qu’elles ne peuvent devenir prioritaires. Il ne dit pas non plus qu’il ne faut pas s’occuper de ces choses car les oiseaux du ciel dont il parle ne se contentent pas d’ouvrir le bec pour que la nourriture tombe dedans! Ne pas s’inquiéter ne veut pas dire être insouciant. L’apôtre Paul le rappellera:«Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas.» (1)

Mieux que la Sécurité Sociale

Nous sommes si facilement soucieux du lendemain! Et pourtant, nous sommes beaucoup mieux à l’abri de ses vicissitudes que nos ancêtres les Gaulois, et même que nos grands parents ou nos arrière-grands-parents. Si notre Sécurité Sociale, pas encore centenaire, n’est pas la panacée et s’il reste des pans qu’elle est incapable de couvrir, que de progrès réalisés! Cela n’empêche pas pour autant nombre d’inquiétudes, aussi tenaces que le lierre sur nos arbres. La rouille, notre courte vue, la domination de l’argent ... font de sérieux ravages dans l’histoire des humains.

Et voici que soudain, sur la pente où nous commencions à glisser, retentit comme un coup de clairon cette parole de Jésus: «Ne vous inquiétez pas». Un ordre qu’il répète.

Il est vrai que l’inquiétude est comme chevillée à notre être. Par son insistance, Jésus veut nous faire sortir de ces sombres tunnels et nous faire émerger dans son Royaume de lumière où tout cela est donné en plus, non pas comme un petit complément, mais comme des bienfaits infiniment meilleurs que tout ce qu’on peut imaginer.

«Vous valez beaucoup plus que les oiseaux» dit le Christ. Alors, entendons-le bien: «Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus.»

1. 2 Thessaloniciens 3.10

Vous aimerez aussi

Notre langage comporte bien des allusions à la mort de Jésus. Nous les...
Les apôtres se réunissent auprès de Jésus. Ils lui racontent tout ce...
À l’occasion de Noël, nous avons interrogé les historiens et le principal...
Certains l’appellent « l’Ecclésiaste », d’autres « Qohéleth ». Ce...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...