Loin … pour vous reposer

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Les apôtres se réunissent auprès de Jésus. Ils lui racontent tout ce qu’ils ont fait… Jésus leur dit: «Venez avec moi dans un endroit isolé, loin de tout le monde, pour vous reposer un peu.» En effet, il y a beaucoup de gens qui vont et viennent, et les apôtres n’ont même pas le temps de manger. Ils partent dans une barque, seuls, pour aller dans un endroit isolé. Mais les gens les voient partir, et beaucoup les reconnaissent. Alors ils viennent en courant de toutes les villes et ils arrivent avant Jésus et ses disciples. Quand Jésus descend de la barque, il voit une grande foule. Son cœur est plein de pitié. En effet, les gens sont comme des moutons sans berger, et il se met à leur enseigner beaucoup de choses. Il est déjà tard. Les disciples s’approchent de Jésus et lui disent: «Il est déjà tard et cet endroit est isolé. Renvoie les gens dans les fermes et les villages des environs. Là, ils pourront acheter quelque chose à manger.» Jésus répond à ses disciples: «Donnez–leur vous–mêmes à manger!» (Marc 6.30-37).

Loin … pour vous reposer

Plusieurs choses me frappent dans ce récit.

C’est tout d’abord le souci de Jésus pour ses disciples. Alors qu’ils sont tout fiers de ce qu’ils ont réalisé et qu’ils ne manifestent encore aucun signe de fatigue, Jésus leur commande d’aller se reposer. Mieux que quiconque et qu’eux-mêmes, Jésus sait qu’ils ont besoin de repos.

Le Christ des évangiles ne recommande pas à ses disciples d’avoir plus de foi pour être capables de se surpasser. Pas du tout. Il prend plutôt les devants et donne l’exemple de quelqu’un qui sait écouter son corps et ses besoins: «venez avec moi… pour vous reposer».

Un repos qui ne viendra pas

Ce qui m’interpelle également, c’est que l’ordre de Jésus ne se réalisera pas. En tout cas, pas tout de suite. Lui qui a toute l’autorité suffisante pour calmer un vent déchaîné et apaiser une mer démontée, lui qui est capable de rendre la vue aux aveugles et même la vie à des morts… voilà qu’il est contraint de renoncer au projet de « vacances » qu’il avait réalisé pour le bien de ses disciples.

La vue de la foule et de ses immenses besoins oblige en quelque sorte Jésus à renoncer à l’ordre qu’il avait donné à ses disciples quelques heures auparavant. «Donnez-leur vous-mêmes à manger!» leur dit-il. N’est-ce pas comme un désaveu de l’injonction d’aller se reposer?

Un miracle qu’on n’attendait pas

Au delà de cet échec apparent, Jésus et ses disciples s’apprêtent à vivre un miracle étonnant, extraordinaire même. Je vous invite à le (re)découvrir en lisant la suite du récit (Marc 6.38-44). Force est de constater que ce prodige n’aurait jamais eu lieu s’il n’y avait pas eu cet empêchement avant.

Une leçon précieuse pour toute personne qui choisit de placer toute sa confiance en Dieu et de se mettre au service des autres. Les revers et les échecs apparents cachent toujours une grâce qui se manifestera au bon moment.

Nul doute que le repos nécessaire est venu pour les disciples de Jésus mais il a fallu attendre car ils avaient une mission supérieure à réaliser auparavant.

Difficile de tirer une même conclusion pour chacun tant nos situations peuvent être très différentes les unes des autres en cette période estivale. Une chose est certaine : Dieu ne laisse jamais manquer du nécessaire ceux qui comptent sur lui.

Vous aimerez aussi

Que mangerons-nous? Une question quotidienne! Jésus dit:Ne soyez pas inquiets...
Certains l’appellent « l’Ecclésiaste », d’autres « Qohéleth ». Ce...
Parmi les millions d’ânes de l’époque biblique, certains ont laissé un...
À l’occasion de Noël, nous avons interrogé les historiens et le principal...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...