« J’aurais dû mourir… »

Complet
Note : 40
( 1 vote )
C’est parce que j’ai frôlé la mort que j’ai choisi la vie.
« J’aurais dû mourir… »
Je suis l’aîné de ma famille. Vivant dans une banlieue sensible de l’Est parisien, je m’efforçais quand j’étais jeune, de montrer le bon exemple à mes frères. C’est quand je suis devenu étudiant que ma vision de la vie a complètement changé.
Quitte à faire des erreurs, j’ai décidé de faire mes propres choix et de mener ma vie comme je l’entendais. J’étais attiré par les convoitises que le monde peut offrir à un jeune : voitures, boîtes de nuit, petites amies, sorties… à 23 ans, je passais mes week-ends dans les plus grandes boîtes de nuit afro-caribéennes. J’étais comme fasciné par le milieu de la nuit. Tout cela au grand dam de mes parents.

Loin d’imaginer ce qui allait arriver

Un samedi soir comme les autres, mon cousin est venu me récupérer pour aller dans une soirée.
Nous roulions à vive allure quand, soudain, arrivée dans un tunnel, la voiture de mon cousin a percuté violemment la rambarde et s’est élevée sur une quinzaine de mètres avant de finir sur le toit après une interminable série de tonneaux. À bord, mon cousin et un ami étaient la tête en bas sans réaction. J’assistais à cette scène surréaliste, incapable de réagir, comme paralysé. Nous hurlions instinctivement : « Oh Dieu, pourquoi ? »

Dieu m’a épargné

Pour la première fois de ma vie, je me suis tourné vers Dieu en lui demandant de faire un miracle pour mon cousin et mon ami. Arrivés à leur hauteur, ce n’est pas l’état du véhicule qui nous a le plus choqués mais le fait qu’ils avaient réussi à s’en sortir sans égratignure ! Le port de la ceinture de sécurité les avait certainement sauvés mais je sentais que quelque chose de plus grand venait d’arriver.
Tout d’un coup, je me suis rappelé que quelques minutes auparavant, je me trouvais assis à l’arrière de cette voiture-là, à une place qui n’était pas équipée de ceinture. C’est à la dernière minute que j’avais changé pour prendre place dans la voiture qui suivait. À cet instant, j’ai pris conscience que j’aurais dû mourir dans cet accident.

Une vie nouvelle avec Dieu

Des mois durant, je suis resté avec cette question : « Pourquoi moi ? » J’avais eu droit à une seconde chance. Pourquoi ? Je questionnais Dieu et le cherchais.
C’est ainsi que le Dieu de mes parents allait devenir petit à petit mon Dieu. J’ai réalisé tout l’amour que Dieu avait pour moi et pour tout homme. Il voulait que mes yeux s’ouvrent et que je m’efforce à le chercher. Plus tard, je suis tombé sur cette parole de Dieu dans la Bible : « Vous me chercherez et vous me trouverez si vous me cherchez de tout votre cœur. » J’ai alors décidé de m’abandonner complètement à lui et de le suivre.
Aujourd’hui, sept ans après, je suis marié avec une femme qui partage ma foi et que j’aime éperdument. Mon cousin miraculé, s’est également converti à Christ et nous pressons les gens autour de nous d’expérimenter, eux aussi, la grâce de Dieu.

Vous aimerez aussi

Avoir la foi n’empêche pas de souffrir mais Dieu secourt celui qui met sa...
Quand une vie s’écroule et tombe en ruines, n’y a-t-il plus aucun espoir?...
On mesure souvent la valeur d’une personne à l’aune de ses aptitudes...
Cyclones, tremblements de terre, choléra… certains en ont conclu que Haïti...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...