Burn-out. Mon médecin ne savait plus comment m’aider

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Burn-out. Mon médecin ne savait plus comment m’aider
Petite, j'étais heureuse, rigolote, et sensible…
Aujourd’hui, je suis kinésithérapeute à l'hôpital. Je travaille à mi-temps. J'aime énormément mon métier, je le fais avec cœur, mais des fois, je n'arrive pas à répondre à la charge de travail : trop de gens à soigner en trop peu de temps.

Surmenée malgré moi

En 2013, nos enfants ont trois, cinq et huit ans ; mon mari travaille de nuit. Je commence à être très fatiguée, je suis souvent malade.
Je ne comprends pas car j'ai la vie que j'ai choisie : un mari qui m'aime et qui m'aide, trois enfants et un travail à mi-temps ; je devrais bien y arriver. Tout le monde y arriverait. Je suis toujours tellement fatiguée. Je pleure souvent, je me sens épuisée. Ma vie devient mécanique, je n'ai plus de résistance.
Le pire, c'est quand j'arrive au travail : ma poitrine se serre. Je fais les cent pas en m'encourageant : « Allez ! Tu vas prendre ton premier patient et ça va aller, calme-toi... » En réalité, je n’en peux plus et j’éclate en sanglots encore une fois. Mes collègues me disent qu'il faut que je prenne du temps pour moi, que je me repose.
Je retourne une fois de plus chez le médecin, les yeux gonflés, je me vois si faible, incapable... nulle même.

Le diagnostic

Les sinusites, les bronchites qui s'enchaînent depuis trois mois n'étaient que les symptômes annonciateurs d'une grosse fatigue. le diagnostic est posé : burn-out.
Je dois accepter l'arrêt maladie. On sait qu’il va durer. J'ai honte.
Mon médecin me propose des entretiens...

Vous aimerez aussi

Se convertir n’est pas changer de religion. La foi chrétienne, c’est...
J'ai toujours recherché, quelque part dans ma vie, la justice, la vraie...
Un rayon de soleil, quelques arbres, un peu de silence et d’eau sont les...
Toute ma vie a été bouleversée ce jour de 2010 où j’ai appris que...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...