De l’enfer de l’héroïne à la Vie

Complet
Note : 50
( 2 votes )

Mes parents sont venus d’Algérie en France pour des raisons économiques. Notre famille était unie et équilibrée. Nous n’avions rien à envier aux autres. J’étais musulman mais sans pratiquer ma religion.

De l’enfer de l’héroïne à la Vie

Nous habitions dans un quartier populaire où la seule loi était celle du plus fort. C’est dans ce contexte que les premières initiations au vol ont commencé. Suite à l’un d’eux, j’ai été incarcéré une première fois. Une fois remis en liberté, j’ai voulu reprendre les cours mais j’ai dû constater que l’école ne voulait plus de moi. Je n’avais plus aucun espoir, j'étais donc devenu une proie facile pour toutes les choses illicites qu’on me proposait dans la rue.

L’appât du gain

Un jour on m’a proposé de dealer (vendre) de l’héroïne: j’ai accepté en pensant que cela allait me rapporter gros. Cela allait pourtant à l’encontre des valeurs reçues dans mon éducation. Malheureusement, la tentation du gain l'a emporté sur la raison. Je suis devenu progressivement esclave de l’argent. Je ne réalisais pas que c'était du poison que je proposais à mes clients. Je ne faisais plus rien à l’école. Au bout du compte, je n’avais ni diplôme, ni travail.

Pendant ces années, ma grande sœur, première convertie chrétienne de la famille, m’a parlé de Jésus avec un amour brûlant, en m’expliquant qu’il pouvait m’aider, me soutenir et me procurer la paix tout en me donnant le bonheur. Je ne l’entendais pas de cette oreille. Même si je n’étais pas pratiquant, pour moi c’était l’islam et rien d’autre. Malgré tout, ma sœur a déposé pour moi une Bible dans la maison. Dans un premier temps, j’ai été poussé par la curiosité et je me suis rapidement aperçu que tout ce que Jésus disait répondait aux attentes de mon cœur. C’était comme si c’était Jésus lui-même qui me parlait directement au travers des Écritures. Hélas, cela n’a pas duré longtemps. J’ai repris mes affaires illicites, mes sorties et mes soirées. J’ai mis la Bible de côté.

La descente aux enfers

Un soir, mes amis et moi avions décidé de sortir en discothèque en Allemagne. Alors que je me préparais, je me suis retrouvé tout d’un coup comme hypnotisé, paralysé. Je ne comprenais plus ce qui m’arrivait, mon esprit était vide. J’ai alors fait demi-tour et je me suis rendu à la cachette où j’entreposais ma marchandise et mes biens. J’ai glissé ma main pour prendre un peu d'héroïne et j’ai commencé à la renifler pour la première fois. Après quelques minutes, j’ai senti une bouffée de chaleur monter en moi accompagnée de vertiges. J’ai donné des marks à mes amis pour aller s’amuser sans moi. Je me sentais mal. Le piège s’était refermé sur moi sans que je m’en rende compte. J’ai fini par m’endormir sur le canapé.

Une longue et douloureuse descente aux enfers a commencé, allant du snif à la cigarette remplie d'héroïne pour finir par l’injection. Mon visage reflétait de plus en plus la mort, la solitude me rongeait, je perdais toute confiance en moi. Je n’avais qu’un seul but: me procurer chaque matin ma dose pour me sentir bien un temps soit peu.

Plus fort que moi

Mais quelque chose au fond de moi n’acceptait pas cela, je refusais ce que j'étais devenu et je me battais tant bien que mal. En vain. Cela a duré onze longues années avec des allers-retours en prison. Des soirs, il m’arrivait de sortir la Bible. Je voulais écouter ce que Jésus disait, je désirais comprendre. Pendant ce temps, ma sœur m’a proposé d'aller à Teen-Challenge, un centre d'accueil chrétien qui se trouve dans le sud de la France pour personnes en difficultés.

Les trois jours qui ont précédé mon départ, j’ai lu la vie de Moïse. Je connaissais très peu de choses de la Bible, mais pourtant un dialogue entre Dieu et moi s'est instauré. À trois reprises, je l’ai questionné et il m’a répondu à chaque fois à travers la Bible. J’appelle cela aujourd’hui les trois clés.

Les trois clés

• La première

– Seigneur, pourquoi est-ce que j’entends des témoignages de personnes délivrées alors que je ne vois rien, pas de miracle pour moi?

– «tu as un cœur de pierre»(1).

Suis-je insensible? Mon cœur est-il dur? Alors donne-moi un coeur sensible et ôte-moi ce cœur de pierre.

• La deuxième

Le Seigneur m’a montré que je n’avais pas son amour. J’ai crié: «Seigneur, pardonne-moi»! Je croyais aimer mon prochain comme moi-même mais je me mentais à moi-même. Seigneur s’il te plaît, toi tu ne fabriques pas l'amour, tu es amour; alors je te prie, donne-moi de cet amour… Ainsi, je ne serai plus un hypocrite.

• La troisième

Le Seigneur m’a fait comprendre que je ne le respectais pas, sinon, je n’aurais pas tout ce mal. Alors, je lui ai dit: «Apprends-moi à te respecter. Mets ta crainte dans mon cœur».

Après avoir assisté à un cours sur l’amour à Teen-Challenge, quelque chose de très fort s’est passé en moi. Je suis allé dans ma chambre et là, je suis tombé à terre, convaincu de mes péchés. J’ai demandé pardon à Dieu pour toutes mes fautes passées et lui ai demandé d’entrer dans ma vie, d’en être le seul Maître.

J’ai pleuré comme jamais, je sentais son amour envahir mon cœur et là, il m’a ouvert les yeux. Un voile s’est déchiré dans mon esprit. Sa parole est devenue vivante dans mon cœur. J’ai compris qui était réellement Jésus le Fils de Dieu et Dieu le Père lui-même.

Un nouveau départ

Alors, j’ai pris tous mes habits et les objets qui me rappelaient mon passé et que j’avais acquis par l’argent de la drogue. À genoux, je lui ai fait cette prière qui allait couronner ma vie: «Seigneur, maintenant je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je sais une chose: grâce à toi, une nouvelle vie m'attend. S’il te plaît, rends-moi davantage spécialiste en bien que je ne l'ai été dans le mal et prends ma vie en main, elle est à toi».

J’ai mis toutes mes affaires dans un sac, puis je suis sorti les jeter à la poubelle. J’ai ainsi tourné la page pour enfin commencer ma nouvelle vie avec Jésus. Il ne me restait plus rien mais j’avais la certitude d’avoir reçu un trésor: la grâce et le pardon de mes péchés. Dieu m’avait offert un nouveau cœur. Je savais que je ne serais plus jamais seul puisque Dieu lui-même marcherait à mes côtés jusqu'à la fin du monde.

Aujourd’hui

Jésus m’a donné l’amour dont j’avais besoin. C’est grâce à son sacrifice à la croix que j’ai appris à développer une communion intime avec Dieu et à respecter mon prochain. Maintenant je suis heureux, j’ai la paix dans le cœur. Le Seigneur m’a aidé à m’intégrer, il m’a donné du travail, le goût de revivre et une bonne santé: tout ceci dans la joie.

Jésus a dit: « Venez auprès de moi, vous tous qui portez des charges très lourdes et qui êtes fatigués, et moi je vous donnerai le repos. Je ne cherche pas à vous dominer. Prenez donc, vous aussi, la charge que je vous propose, et devenez mes disciples. Ainsi, vous trouverez le repos pour vous-mêmes»(2).

Là où la société et la famille ne peuvent plus rien faire, Dieu le peut avec des personnes remarquables et remplies de l'amour de Jésus. Ce que le Seigneur a fait pour moi, je sais qu’il le fera aussi pour vous si vous lui ouvrez votre cœur. Ne l’endurcissez pas!

1. Ézéchiel 36.25 à 29.

2. Matthieu 11.28,29.

Vous aimerez aussi

Danie a été guérie en réponse à la prière. Dieu avait prévu beaucoup plus...
Les grands rendez-vous avec la Vie ne sont pas toujours programmés. Pour...
Un témoignage pour éviter un chemin de souffrances à d’autres. Je...
Les grandes orientations de la vie peuvent se prendre très tôt. Je suis née...

Commentaires

Mouais
02 mars 2015, à 01:44
Dieu est grand et je le salue Lui et ses prophètes
Note du commentaire :
1
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...