Dieu a effacé ma souffrance

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Un mauvais départ, mais un avenir plein d’espérance.
Dieu a effacé ma souffrance
Je suis l'aînée d'une famille de 15 enfants. Bien que catholiques, mes parents pratiquaient la sorcellerie.

Une enfance volée

De 8 à 14 ans, j'ai dû rester assez souvent auprès de ma mère ou la remplacer à la maison. Du coup, je manquais régulièrement l'école. Quand j’y étais, je me retrouvais au fond de la classe. Que de fois l’on m’a dit : « Tu n'es qu’une bonne à rien, tu ne feras rien de bien dans ta vie ! »
Mon père était alcoolique. Il travaillait peu, juste pour conserver ses droits. Je devais être toujours à ses côtés. J’étais terrorisée quand il rentrait le soir alcoolisé...
J’ai commencé à travailler à 14 ans. Tout mon salaire revenait alors à la famille. C’était la disette à la maison.

Mariage décevant et dépression

J’ai pensé trouver le bonheur et une vie stable en me mariant. Hélas, je me suis vite rendu compte que mon mari prenait le même chemin que mon père. Difficile d’accepter cette nouvelle déception !
J’ai vécu des moments très difficiles l’année où notre fille est née. Mon mari a perdu son travail à cause de l’alcool. Je me suis réfugiée dans le travail.
Puis mon mari s’est mis à fréquenter les Alcooliques Anonymes et a cessé de boire.
Moi, j’étais tombée en dépression. J'ai tenté plusieurs fois de mettre fin à mes jours.

Un nouveau départ

À l’occasion d’un décès dans notre famille, nous sommes allés dans une assemblée évangélique. Ensuite, nos cousins nous y ont invités pour le dimanche suivant. Nous avons été très encouragés par l'accueil. J’ai été aussi touchée par les chants et la prédication. On nous a proposé de nous avancer pour qu’on prie et qu’on m’impose les mains. Je l’ai fait. Le soir même, j’ai retrouvé le sommeil perdu depuis longtemps. J'ai compris le message de l'amour de Dieu donnant Jésus sur la croix. Dieu m’a sauvée.
J’ai ainsi commencé à fréquenter cette Église et mon mari m'y accompagnait.

Une terrible nouvelle

Notre vie a été complètement bouleversée quand nous avons appris que mon mari était atteint d'un cancer au poumon. C’est sur son lit d'hôpital qu’il a confessé sa foi en Jésus. Le Seigneur l’a repris auprès de lui l’année suivante.
L'accueil chaleureux des membres de l'Église ont allégé ma souffrance et la lourdeur des démarches administratives. Dieu a pourvu à tous mes besoins. Mais rester seule chez moi me provoquait des angoisses.

Face à la solitude

J’ai alors multiplié les escapades dans le sud de la France. Je partais avec ma Bible mais sans vraiment la lire. J’ai alors réalisé que je m'éloignais du Seigneur et j’ai rejoint une assemblée proche de chez moi. Je désirais que Dieu me parle. Il l’a fait à travers une prédication dans laquelle il a révélé la souffrance de mon cœur. Un chant m’a touchée au point que seules mes larmes ont pu répondre à cet appel. Quelle merveilleuse expérience !

Désormais

Dieu m’a confirmé, à travers le message d’un DVD sur la vie de Jésus*, que sa grâce était à portée de ma foi. Je sais désormais qu’il est vivant et que ma force vient de lui. Je lui suis reconnaissante d’être venu me chercher dans ma souffrance pour me prendre en charge jusqu'à la fin de mes jours.

Vous aimerez aussi

Jour de joie pour les uns, Noël peut aussi être jour de tristesse pour...
Pendant longtemps, je n’ai pas accordé d’importance à ma vie. Rien ne...
De père vietnamien bouddhiste et de mère française d’origine marocaine, Hai...
Quand j’étais jeune, j’avais l’habitude de regarder beaucoup de films...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...