Dieu m’a donné une famille

Complet
Note : 50
( 1 vote )

L’épreuve éloigne souvent de Dieu. Elle peut aussi nous en rapprocher.

Dieu m’a donné une famille

Abandonnée par des parents trop jeunes pour assumer leur enfant, j’ai été recueillie par mes grands-parents paternels. Je n’étais alors qu’un bébé. 

Mon grand-père ne croyait pas en Dieu et ma grand-mère était catholique par tradition. Elle allait de temps en temps à l’église, croyait en Dieu et priait tous les saints. 

Suite à tous les problèmes causés par cet abandon, j’ai développé une psychonévrose qui a duré environ quinze ans. Après des années de lutte et de soins, je l’ai vaincue par la grâce de Dieu ; c’était la première grande victoire que je remportais sur moi-même.

Veuve après six mois de mariage

Je me suis mariée en 1999 pour devenir veuve la même année. Un cancer de la gorge a emporté mon mari à 36 ans, à cause de l’alcool et du tabac. 

Suite à son décès, une chrétienne chez qui j'étais venue acheter ma robe de mariée, m'a pris sous son aile. Elle m'a dit que Jésus m'aimait. La première parole qu'il m'a adressée se trouve dans la Bible : « L'Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé ». Oui, Il sèche les larmes et console ceux qui se confient en lui. Un autre verset m’avait profondément touchée : « Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés ». 

C’est vrai que les frères et sœurs chrétiens forment une vraie famille, moi qui rêvais d’en avoir une ! J’avais eu l’occasion d’en discuter avec l’une de mes tantes que je voyais de temps en temps. Je lui avais dit que j’avais enfin trouvé une famille. Elle m’avait dit s’être réjouie car c’était ce qu’elle souhaitait pour moi depuis longtemps.

Le Seigneur m’a donné non seulement une famille, mais aussi une confiance en moi que je croyais disparue. Il renouvelle aussi sans cesse en moi la patience et m’accorde beaucoup plus d’amour envers les autres. 

En 2008, ma grand-mère bien-aimée est partie rejoindre son Créateur à l’âge de 98 ans. Après une courte maladie pulmonaire, elle s’est affaiblie et a accepté de prier avec moi tous les soirs. Suite à notre ultime prière, ses derniers mots avant de s’en aller ont été : « Merci Seigneur ! »

Oui, merci Seigneur de l’avoir recueillie.

Pour aller plus loin

Psaume 34.19 ; 68.7

Vous aimerez aussi

Toute ma vie a été bouleversée ce jour de 2010 où j’ai appris que...
Un jour, Aristide a appris qu’il n’en avait plus que pour deux ans à vivre....
Alain n’était qu’un simple gars comme on en croise tous les jours......
Certains prétendent qu’on ne peut rien faire face au destin. L’Évangile...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...