Dieu répond à la prière

Complet
Note : 50
( 1 vote )

Travail, famille, vie personnelle… Dieu travaille pour le bien de ceux qui l’aiment. 

Dieu répond à la prière

Qui aurait pu dire à cette jeune fille de vingt ans venue à Paris de son Poitou natal qu'elle y ferait sa vie ? C'était en 1964. J’étais partie rejoindre une sœur aînée avec l’intention d'y rester quelques années, le temps de gagner un peu d'argent.

Décisions qu’on ne regrette pas

Un premier emploi dans une maison bourgeoise du 16ème arrondissement m’a permis de faire la connaissance d’une autre poitevine. Très vite, elle est devenue ma meilleure amie. C'est ensemble qu'un jour, interpellées par un prospectus, nous nous sommes aventurées dans une église protestante évangélique. D’abord surprises par l’ambiance joyeuse qui se dégageait de cette assemblée, nous avons été touchées par la Parole de Dieu. Nous sommes reparties chacune une Bible à la main.

Trois ans plus tard, toujours ensemble, nous avons pris la décision de donner notre vie à Jésus. Notre travail nous empêchait d’assister au culte le dimanche matin et de partager ainsi la vie de l’Église. Aussi avons-nous décidé de quitter cette maison bourgeoise, pourtant bien agréable, pour changer de travail.

Peu de temps après, une dame de l’Église m’a recommandée auprès de son fils qui dirigeait une société de cosmétiques et de parfums. J’ai été embauchée immédiatement ! J’ai gardé ma place environ cinq ans. Après quoi, j’ai été employée à la Société des Vins de France dont les patrons étaient eux aussi chrétiens. J’y suis restée 23 ans. Que de bienfaits de toutes sortes durant ces années ! 

Quand deux prières se rencontrent

Mais la plus grande des bénédictions restait encore à venir ! 

C’est en 1989 que j’ai rencontré celui qui est devenu mon mari. Kinésithérapeute divorcé, cet homme de 45 ans cherchait à redonner un sens à sa vie. Sur les conseils d'une de ses patientes, il avait commencé à fréquenter mon Église. 

De mon côté, encore célibataire et sans enfants, je priais Dieu de me donner un mari de mon âge, aimant le Seigneur et ayant des enfants. 

De son côté, il demandait à Dieu de lui faire connaître une chrétienne de son âge et sans enfants. Au fil des rencontres, j’ai reçu la conviction que c'était lui que le Seigneur me destinait. Ma surprise a été grande quand j’ai constaté que Dieu, dans sa sagesse, avait répondu au-delà de mes critères : non seulement, nous étions nés la même année, mais nous avions bien d’autres points communs : parents cultivateurs modestes et tous deux cinquièmes d'une famille de dix enfants. 

Nous nous sommes mariés en 1990. Les enfants de mon mari (une fille de quinze ans et un garçon de treize ans) m'ont accueillie avec joie et m’ont témoigné beaucoup d'affection. Je suis aujourd'hui la mamie heureuse de trois petits-enfants.

Désormais retraités dans le Poitou, nous avons le privilège de consacrer beaucoup de temps à servir le Seigneur. Nous aimons partager notre foi qui a changé nos vies.

Croire et Vivre a choisi de mettre gratuitement en ligne une bonne partie de ses articles. Nous avons pourtant besoin d’abonnements pour faire face à nos dépenses. 

Nous vous invitons donc à 

• vous abonner pour recevoir chaque mois la totalité du magazine Croire et Vivre chez vous 

• offrir un abonnement à une ou plusieurs personnes (cela vous coûtera la moitié seulement de votre abonnement)

• faire un don à Croire et Vivre. 

Pour en savoir plus et faire votre choix, cliquez ici 

Vous aimerez aussi

Dieu donne toujours ce qu’il ordonne quand on fait appel à lui. L’annonce...
Les grands rendez-vous avec la Vie ne sont pas toujours programmés. Pour...
Une greffe du foie à 8 ans. Une plongée dans l’alcool. Un triathlon «...
David Nolent a suivi le cours Alpha «par hasard» en Angleterre. Aujourd’hui,...

Commentaires

CitoyenneDuCiel
09 août 2013, à 10:01
Magnifique. J'aime ces histoires ! Que Dieu vous bénisse et bénisse toute votre "descendance". ;)
Note du commentaire :
2
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...