Fini l’anorexie !

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Jésus a calmé la tempête qui me ravageait. Mes envies suicidaires ont disparu.

Fini l’anorexie !

Dès ma naissance, je ne voulais qu'une chose : quitter cette terre sans faire de bruit. J’étais un bébé anorexique, puis une petite fille triste. J’avais peur des autres, du monde et de la violence qui régnait autour de moi. Il y avait en moi une tristesse infinie qui m’empêchait de vivre. 

De mal en pis

L’anorexie était ma meilleure amie ! Elle m’aidait à disparaître petit à petit.

Puis est arrivée l’adolescence. Quelle horreur ! Tout en moi se transformait, je ne comprenais rien à ce qui se passait et mon mal-être atteignait un niveau incroyable. Mais d’où pouvait-il bien venir ? Je ne connaissais pas Dieu mais pendant longtemps je lui ai demandé : « Pourquoi est-ce que je me sens si mal ? ». Pas de réponse.

Rien n’y fait

À 18 ans, je quitte la maison familiale et pars travailler à 800 km. Là-bas, je rencontre mon mari. Deux enfants naîtront. Cinq années plus tard, nous revenons dans ma ville natale où naît notre troisième. Durant ce temps, j’étouffe mon mal-être tant bien que mal pour m’occuper de ma famille. L’anorexie est toujours là. 

Quand on demande la mort à Dieu

En 2010, un collègue de travail voit ma détresse et me propose de venir à un concert de gospel. Je n’y vais pas. Les enfants n’ont plus besoin de moi comme avant. Je décide alors d’en finir avec la vie. Mais comment faire ? Je pense à mes enfants, je veux les faire souffrir le moins possible. Alors un soir, je décide de prier Dieu (que je ne connais toujours pas) de me laisser mourir pendant la nuit. Mais le lendemain matin, je me réveille bien vivante. Pendant cinq soirs de suite, je supplie Dieu. Puis je lui dis : « Ça n'est pas possible ! Je t’ai dit que je voulais mourir, j’en ai assez. » Je pleurais beaucoup. À ma grande surprise, j'entends alors une voix qui dit : « OK, si c'est vraiment ce que tu veux, tu vas l’avoir. Mais sache que ce n’est pas ce que j’avais prévu pour toi ! » Mon cœur subit un choc. Je prends alors conscience de ma grande erreur de vouloir mourir. Des images défilent dans ma tête et me laissent entrevoir la possibilité d’une autre vie.

J’ai vu Jésus 

Six mois plus tard, ma petite sœur perd son fils unique dans un terrible accident de voiture. Je m’effondre à nouveau. Mais cette fois, je ne sais pas pourquoi, je prie Jésus, je lui dis toute ma détresse. Et… je vois Jésus, là, assis devant moi, il me tend les mains et me dit : « Viens ! ». Mon cœur est transpercé. Je comprends alors la nécessité de lui demander pardon pour tout. 

Après cette expérience, j'ai cheminé seule pendant un an, puis un jour j'ai senti le besoin de partager cette foi et cet amour pour Jésus. La réponse de Dieu ne s'est pas fait attendre ! J'ai reçu un SMS d'une amie qui me disait qu'elle avait envie d'aller à l’église. Ce que j’ai fait avec elle.

Aujourd’hui, ma vie est transformée. L’anorexie a disparu, Jésus a mis en moi la paix. Il est le cadeau le plus précieux, le plus merveilleux qu’on puisse recevoir. Jésus est le Prince de la paix.

Vous  découvrirez  l’intégralité  de  ce  témoignage  en  allant  sur www.centrelephare.fr

Vous aimerez aussi

Il est facile d’être heureux quand tout va bien. Nous l’étions ce 17 août...
Pendant longtemps, je n’ai pas accordé d’importance à ma vie. Rien ne...
Je suis né à Haïti… Je suis né à Haïti en 1981 et je suis venu en France...
Propos recueillis par la Rédaction* Les apparitions surnaturelles sont...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...