Il faut que j’aille demeurer chez toi

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Qui est donc celui qui s’invite ainsi? Françoise nous le présente.

Il faut que j’aille demeurer chez toi

Dernière de 4 enfants, j’ai reçu beaucoup d’amour de la part de ma famille. J’ai vécu mon enfance et mon adolescence sans problème particulier. Jeune adulte, je me posais beaucoup de questions sur Dieu. Je savais avec mon intelligence qu’il existait et qu’il m’aimait, mais je ne l’avais pas expérimenté. Je me demandais souvent: si Dieu est partout, pourquoi est-il si loin de moi? S’intéresse-il à moi?

Puis j’ai effectué une formation professionnelle en région parisienne. Dans la bibliothèque chrétienne de la ville où j’étais, mon regard a été attiré par un livre qui s’intitulait Il faut que j’aille demeurer chez toi. Le titre de ce livre m’allait droit au cœur. Je l’ai emprunté. Chaque jour cette parole m’interpellait.

Il s’intéresse à moi

C’est alors qu’un camarade de classe m’a invitée à aller à l’une des réunions de prière à laquelle il participait avec des amis. J’y suis allée, ayant soif de connaître Dieu davantage. Dès cette première réunion, j’ai ressenti la joie de Dieu et j’avais l’impression de n’avoir plus aucun souci, tous mes problèmes avaient disparu. On m’a alors posé la question: «As-tu donné ta vie à Jésus, Jésus est-il le Seigneur de ta vie?». Je ne pouvais pas répondre, pourtant, je savais que Jésus était mon Sauveur, puisqu’il avait pris mes péchés sur lui à la croix et qu’il était mort à ma place, mais j’ai réalisé qu’il n’était pas le Seigneur de ma vie.

Alors ce soir-là, dans ma chambre, j’ai dit à Dieu avec insistance: «Je te donne ma vie, prends-la, prends-la. Sois le Seigneur de ma vie». Et le titre du livre résonnait encore plus en moi Il faut que j’aille demeurer chez toi. La joie de Dieu qui est venue en moi était immense. J’ai réalisé avec mon cœur que Jésus m’aimait personnellement. Le sourire était sur mes lèvres pendant plusieurs jours et je n’arrivais pas à l’enlever. J’ai compris que Dieu n’était pas loin de moi, il était non seulement tout près, mais il habitait désormais en moi.

Il demeure chez moi

Ensuite, Dieu m’a montré des péchés dont je n’avais pas réalisé l’importance. Par exemple, je me faisais tirer les cartes et prédire l’avenir par une amie voyante. Dès que j’ai demandé pardon à Dieu de ce péché et que j’ai arrêté cette pratique, les cauchemars que j’avais chaque nuit ont cessés. Des responsables chrétiens ont prié pour moi afin que je sois délivrée de toute conséquence de ce péché, et j’ai ressenti la paix de Dieu et une grande joie. J’ai réalisé aussi que sans Dieu, l’être humain est perdu et qu’il est nécessaire de lui donner sa vie pour avoir la vie éternelle.

Depuis ce jour où j’ai accepté que Jésus fasse sa demeure en moi, je ne l’ai jamais regretté. Lorsque je passe par des épreuves, je sais qu’il est là, je lui dis mes problèmes, je lui fais confiance et les circonstances difficiles s’estompent. Je lui demande de me diriger dans mes choix et il m’éclaire. Auparavant, j’aimais voyager et lorsque je lui ai confié la direction de ma vie, j’ai cru que les voyages seraient terminés. Bien au contraire, il m’a appelée à le servir pour porter l’Évangile en France et à l’étranger. Il a toujours pourvu à tous mes besoins. Je sais que rien ne lui est impossible, car je l’ai vu à l’œuvre de nombreuses fois dans ma vie, exauçant des prières à peine sorties de ma bouche.

Il est le même pour vous et pour moi. Il vous aime, il a aussi donné sa vie pour vous sauver et vous donner la vie en abondance. Il suffit simplement que vous aussi, vous l’acceptiez comme votre Sauveur et votre Seigneur. Faites-le le plus vite possible et vous ne regretterez qu’une chose, celle d’avoir tardé à le faire. Que Dieu vous bénisse.

Vous aimerez aussi

Deuxième partie   Quand un changement intérieur profond produit des...
Françoise aurait pu vouloir prendre sa revanche après ce qu’elle a vécu…...
Troisième partie   Eugène vient de rencontrer Dieu. Il a radicalement...
J'ai 17 ans. Je vais à l'Église depuis l’âge de huit ans. J’ai donné ma...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...