J’avais laissé de côté le Dieu de mon enfance

Complet
Note : 40
( 1 vote )
J’avais laissé de côté le Dieu de mon enfance
Mes parents m’ont appris à connaître Dieu. Toute petite, j’aimais beaucoup aller à l’Église pour chanter et fréquenter l’école du dimanche où l’on m’enseignait les rudiments de la Bible et qu’il ne fallait pas pécher.
Chaque soir, je priais avant de me coucher et je parlais avec le Seigneur dans la journée. J’étais une fillette qui croyait fortement en Dieu. J’étais heureuse car j’étais consciente de la présence de Jésus. Il était mon meilleur ami.
Puis est venu le temps où j’ai quitté la maison pour continuer mes études à Paris. J’ai alors été confrontée à des tentations loin de la présence de mes proches. De plus, mes nouvelles amies n’étaient pas comme mes relations d’autrefois. Je me suis surprise à mentir et à rechercher à m’amuser en laissant Dieu de côté. Je m’en éloignais progressivement, en vivant dans la désobéissance, loin de mes premiers principes que je ne respectais plus. Ma relation avec Jésus s’est détériorée.

Surprise

Un certain samedi, alors que j’étais seule devant mon piano à faire des exercices, une pensée m’a traversée : « Ça fait un bout de temps que je ne me suis pas adressée à Dieu. » J’ai donc pris ma Bible en l’ouvrant au hasard. Je suis tombée sur un passage du livre des Psaumes qui m’a fait comprendre que Dieu m’aimait, malgré mes fautes et qu’il pardonnait mes erreurs de parcours. J’ai été émue jusqu’aux larmes car j’ai pris conscience que je m’étais éloignée de Dieu et que je l’avais attristé. À partir de ce moment, mon comportement a amorcé un changement ; je ne suis pas devenue une « gentille fille » mais mon attitude vis-à-vis de Jésus a progressé, heureusement. Je me suis souvenue que maman disait : « Aller vers le mal, le péché, c’est facile, mais pour en sortir et reprendre la voie droite ce n’est pas aussi simple ! »

Vaincue par l’amour

C’est au cours d’un déplacement à Genève que j’ai compris que marcher avec Jésus demandait un engagement plus important. J’ai alors eu peur de mes craintes et de mes doutes car je ne me sentais pas prête à prendre les décisions qui s’imposaient. Cette fois, c’est un cantique qui m’a permis de saisir combien Dieu m’aimait : il a envoyé son Fils sur terre pour mourir à ma place afin que je sois pardonnée de mes péchés. Je redoutais de vivre la vie chrétienne car elle me semblait difficile, mais le Seigneur m’a fait découvrir qu’il serait présent pour m’accompagner. J’ai alors recommencé à lire les Écritures que j’avais négligées depuis longtemps.
Jésus est maintenant mon guide, je lui parle souvent et je compte sur lui pour me diriger dans la vie. Je place ma confiance dans ses choix pour moi. Je suis heureuse de lui appartenir. Mon désir est que d’autres trouvent en Jésus la réponse à leurs besoins.

Vous aimerez aussi

Les grandes orientations de la vie peuvent se prendre très tôt. Je suis née...
Hafid n’a pas toujours respiré la joie de vivre qu’on lui connaît...
Les difficultés de la vie peuvent ouvrir la porte à un bonheur inespéré. Je...
Dégoûté de la religion, René a fait l’expérience de vraies rencontres...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...