La parole à… Madeleine et Bernard Huck

Complet
Note : 50
( 1 vote )

Ce qui met un peu de sel dans nos vies de «vieux mariés»…

La parole à… Madeleine et Bernard Huck

Elle

C'est peut-être recevoir un joli bouquet de fleurs, même si c'est pour se faire pardonner! C'est aussi lorsqu'il m'apporte, chaque midi, une tasse de thé préparée avec amour. Ce qui me touche surtout, c'est l'attention qu'il me porte; il est sensible à ma fatigue, à mes états d'âme. J'aime mettre ma main dans la sienne lorsque nous nous promenons, il me dit parfois que ce n'est plus de notre âge, et pourtant cela fait 40 ans que nous marchons ainsi. Ce que j'apprécie beaucoup, c'est lorsque nous faisons des choses ensemble: animer une rencontre tous les deux, être de connivence pour telle ou telle réalisation, c'est un bien grand bonheur. Je pense souvent que tout seul il ferait les choses plus vite et mieux qu'avec moi, mais je suis persuadée qu'un service à deux est une force. Le docteur Tournier disait que lorsqu'il sortait seul, c'était pour donner une conférence, mais que s'il allait avec sa femme, c'était pour apporter un témoignage.

Lui

Un peu de sel, cela suffit pour tout le plat: quand je reviens le soir, après une longue et dure journée, et que ses yeux brillent, qu'elle m'attend; quand nous sommes tous les deux tranquilles, qu'elle se serre contre mon épaule; quand je regarde ses yeux et que je réalise qu'elle est toujours aussi belle, plus encore qu'avant! Quand on se soutient, se défend, qu'on parle avec passion de ce qui nous passionne, quand nous voyageons ensemble, qu'on prie ensemble, que je sens qu'elle est heureuse, quand… mais cette phrase n'en finit pas!

Elle

Oui, et c'est très bien ainsi, qu'elle ne finisse surtout pas!

Eux

Pour être honnête, il y a parfois des nuages, cela nous rend tristes et nous avons vite besoin de raccorder nos violons. Chez nous, cela a un nom: «fatigue». Ce qui a rapproché nos vies, c'est le service du Seigneur et aujourd'hui, c'est encore ce qui nous motive et le sera jusqu'au bout, avec sa force à lui, puisqu'il nous aime tels que nous sommes!

Article paru dans Christ Seul - Février 2005

Vous aimerez aussi

J’ai passé mon enfance à Madagascar. Ma famille était aisée ; je n’ai...
Jamais Los n’aurait imaginé que la corruption frapperait un jour si...
Hafid n’a pas toujours respiré la joie de vivre qu’on lui connaît...
Eugénie s’est tournée vers Dieu très jeune. Elle voyait partout sa...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...