Peut-on remercier Dieu en Haïti ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Cyclones, tremblements de terre, choléra… certains en ont conclu que Haïti était une île maudite. Ce n’est pas du tout l’avis d’Armand Louis.

Peut-on remercier Dieu en Haïti ?

Nous avons compris, au milieu de cette situation bien difficile, que nous ne sommes pas laissés seuls. Il y a le Dieu vivant et vrai, le Dieu de toutes les nations, le Dieu de tous les peuples, Il est bien présent en Haïti malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés.

Il a été étonnant pour plus d’un de voir le peuple haïtien au milieu de bien des calamités se mettre à chanter, à bénir et à célébrer le nom du Seigneur. On se demandait: comment se fait-il qu’un peuple qui fait face à tant d’épreuves n’arrive pas à maudire le nom de Dieu? Et c’était étonnant, mais on a pu interpréter ce qui se passe en Haïti à travers la lumière de la Parole de Dieu.

Injuste d’accuser Dieu

Nous avons compris que les difficultés auxquelles nous sommes confrontés ne sont pas de la responsabilité de Dieu. C’est sans doute notre façon de faire qui est la cause de tant de dommages. C’est parce que nous avons mal construit et que nous n’avons pas respecté les règles parasismiques et que nous n’avons pas utilisé les matériaux de bonne qualité pouvant nous permettre de bien construire. Haïti n’est pas le seul pays dans lequel il y a eu un tremblement de terre. Le Chili, le Japon ou la Californie sont aussi concernés, mais cela n’a pas causé autant de dommages. Nous avons notre part de responsabilité, et nous n’avons pas à dire que c’est Dieu qui en est responsable; nous sommes en train de payer les conséquences de nos péchés.

Pour ce qui est des cyclones qui se sont abattus sur le pays et qui ont causé beaucoup de dégâts; il en a été ainsi parce que nous n’avons pas respecté cette nature, cet environnement, ce beau pays que Dieu nous a donné à gérer. Nous nous sommes mis à couper et à déraciner les arbres. En 1965 il y avait une couverture végétale de près de 60% en Haïti. Aujourd’hui on constate qu’elle n’est plus que d’environ 1,44%. Ce n’est pas Dieu qui est venu couper les arbres! C’est nous, Haïtiens, qui n’avons pas su entretenir ce beau pays que Dieu nous a donné et qui fait qu’aujourd’hui nous faisons face à tant de difficultés.

Dieu nous aide

Mais nous avons pu comprendre qu’au milieu même de ces difficultés Dieu a manifesté sa compassion et sa miséricorde envers nous. Il a permis à notre peuple de survivre. Et nous avons trouvé la solidarité de bon nombre de nations! Ce qui nous a permis de faire face à bien des difficultés. Apporter de l’eau, de la nourriture, des couvertures sur nos campus, les points de refuge. Et nous avons pu leur témoigner de l’amour de Dieu. L’Église en Haïti glorifie le nom de Dieu au milieu des douleurs bien sûr. Mais il faut dire que Dieu a apporté toute la paix, toute la joie au cœur de ceux qui lui appartiennent.

------------------------

Baptêmes dans l'océan. Les malheurs qui ont frappé Haïti ont amené beaucoup de gens à se tourner vers Dieu

• Armand Louis est directeur du collège du collège évangélique Maranatha de Port-au-Prince.

• Témoignage transmis par la Mission Biblique présente en Haïti depuis 15 ans.

Vous pouvez l’écouter en entier sur www.missionbiblique.org ou sur www.paroles.ch/emissions/paroles-de-vie

Vous aimerez aussi

Jamais Los n’aurait imaginé que la corruption frapperait un jour si...
Rescapée d'un Djihad sans pitié et réduite en servitude entre Soudan, Arabie...
Je suis né en Alsace en 1935. Mon enfance s’est déroulée dans une cité...
Le football était une idole pour Joël. Il a trouvé sa juste place quand...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...