Qui suis-je ?

Complet
Note : 50
( 1 vote )

La vie de Guy était sans histoire. Elle aurait pu être sans intérêt.

Qui suis-je ?

Je suis né un merveilleux mois de juin 1955. Mes parents, aujourd’hui unis depuis plus de cinquante ans, m’ont enseigné les valeurs du travail, de la famille. Sans oublier le catéchisme. J’ai obtenu un DUT de génie mécanique en 1978. Adolescence sans histoire, service militaire effectué en Allemagne. 

En 1978, j’ai épousé Michèle la plus belle et plus merveilleuse femme du monde. J’exerce aujourd’hui un métier commercial au sein d’une PME lyonnaise. 

Vie bien rangée, travail, famille réussie avec deux charmants bambins, Émilie et Maxime... Bref, rien d’extraordinaire !

Côté religion, j’ai été baptisé et fait ma première communion. J’ai toujours accepté que Dieu fasse vaguement partie de ma vie, de ma culture, de la tradition, mais sans grand engagement.

Jusqu’à la trentaine je me disais : « J’ai fait ce qu’il faut : baptisé bébé, première communion, marié à l’église. À la fin de ma vie, il y aura une belle cérémonie et au pire le purgatoire... pour effacer les bêtises de la vie ». 

Ma vie, un bifteck dans l’univers ?

J’avais un client atypique avec lequel j’avais tissé une bonne relation professionnelle. Il travaillait au sein d’une très grande entreprise chimique du Rhône. J’étais intrigué car il était honnête en affaires. 

Sur le bureau d’André trônait bien en vue une Bible usée, annotée, couverture abîmée, sans beauté extérieure, mais elle était là. Ce n’était pas un objet décoratif, ni une relique, mais un outil de travail... André avait quinze ans de plus que moi. 

Et puis un jour il s’est adressé à moi en ces termes : Guy, tu as tout : famille, enfants, travail, loisirs … mais t'es-tu posé ces questions : d’où tu viens, qui tu es, qu’est-ce que tu fais là et où va ta vie ? Quel est son sens ? 

Avec son langage direct qui le caractérisait, il a ajouté : Crois-tu que ta vie soit un hasard, que tu ne sois qu’un tas de bifteck dans l’univers ? Je n’ai rien répondu. Je suis remonté dans ma voiture et j’ai continué mon chemin, mais … ses questions faisaient leur chemin.

D’accord, je ne suis pas le fruit du hasard. Certainement que mes parents et Dieu y sont pour quelque chose... Mais qu’est-ce que fais là, quel est le sens de ma vie ? J’ai des relations avec mes parents, mais avec mon Père céleste ? 

Un cadeau merveilleux

Un jour, André m’a donné une Bible et m’a dit : Lis, cherche, ici est la Vérité et tu  trouveras les réponses à tes questions !

En lisant la Bible, j’ai pris conscience de la sainteté de Dieu et de mon état de pécheur. Je me suis senti séparé de lui mais j’ai découvert aussi l’amour de Dieu : alors que je ne méritais rien, Jésus est mort aussi pour moi ! La Bible m’a appris que Dieu me connaissait et qu’il était présent dès ma conception. J’ai compris progressivement que la vie n’est pas un hasard et que ce temps sur terre nous est accordé pour renouer notre relation avec notre Dieu. 

C’est en lisant la Bible que j’ai fini par dire : Oui Dieu, j’accepte ce cadeau merveilleux que tu m’as fait. Oui, je crois que Jésus-Christ est le fils de Dieu, qu’il est venu sur terre sans tache, sans péché et qu’il est mort pour moi. Ainsi je suis au bénéfice de sa résurrection et j’ai l’assurance de la vie éternelle. 

Je me rappelle cette image qui est apparue dans mon esprit : un train arrive en gare, s’arrête au bord du quai. Les portes s’ouvrent et j’entends : voilà le train du salut, accepte et monte ! 

J’ai répondu : Oui Seigneur, par la foi j’accepte...

Que de changements !

Les miens me disent que j’ai changé, que je suis plus doux, moins autoritaire avec les enfants, plus à l’écoute des autres. J’étais esclave du tabac. Il m’a libéré. 

Ce que je sais, c’est que ma vie a maintenant, un sens, une direction. Dieu a un plan pour moi. C’est lui qui m’a changé et qui continue à travailler mon caractère. Il est avec moi tous les jours. Son Esprit-Saint habite en moi, il me questionne, m’encourage, m'interpelle, me montre le chemin 

Jésus est un ami fidèle et tendre à qui je parle et me confie. Par la prière, il m’écoute, je partage tout avec lui. J’ai témoigné de Christ simplement par ma vie autour de moi. 

Mon épouse, puis mes deux enfants ont donné leur cœur à Jésus-Christ, eux aussi. Merci Seigneur, encore un cadeau de ta part !

En voyant tout cela, j’ai vraiment l’impression que Dieu est venu me prendre personnellement par la main. À toi aussi, Dieu tend la main. Saisis-la pour la vie ! Tu es connu de lui. Je sais qu’il t’aime.

Vous aimerez aussi

Qu’on ne trouve chez toi personne qui exerce le métier de devin,...
Dégoûté de la religion, René a fait l’expérience de vraies rencontres...
Pas besoin d’habiter un pays incertain pour être persécuté. J’ai...
Propos recueillis par Georges Mary. Alain, nous te connaissons surtout à...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...