Tout a commencé par le gospel

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Le départ dans la vie a été difficile pour Mouradi. Dieu avait pourtant un beau plan pour lui.

Tout a commencé par le gospel

J'ai 32 ans. Je suis né dans une petite île des Comores. L'islam avait une grande importance dans notre famille. Je suis devenu handicapé à trois ans en contractant la poliomyélite, sans doute après avoir bu de l'eau non potable. Suite à cette maladie, je suis tombé dans le coma. Pour moi, ma vie n'était que contraintes. En 1987, ma mère m'a fait venir en France pour me donner les meilleurs soins possibles. Malgré tous les efforts, je n'ai jamais pu remarcher.

SisterAct, le début d'un long processus

J'ai commencé à m'intéresser aux chants gospel en 1992 grâce au film Sister Act. Neuf années plus tard, j'ai intégré une chorale de gospel. Par les cours d'histoire, je savais que le Gospel avait aidé les esclaves à supporter leurs conditions de vie. Au fond de moi, j'avais envie de chanter cette musique d'espoir. Mais je n'ai pris conscience de ce que je chantais qu'en février 2004 lors d'un stage. Un membre de la chorale y a témoigné de sa rencontre avec Dieu ; cela m'a bouleversé. J'ai commencé à ressentir une présence et une douceur que je n'avais jamais ressenties avant.

J'ai commencé à comprendre ce que je chantais

Pendant ce stage nous avions appris un chant de Kirk Franklin My life is in your hands. En voici les premières paroles : Tu n'as pas à t'inquiéter - Et tu ne dois pas avoir peur - La joie vient le matin - Les ennuis ne durent pas toujours - Il y a un ami du nom de Jésus - Qui effacera tes larmes - Et si ton coeur est blessé - Lève juste tes mains et dis : Je sais que je peux le faire. Ce chant, m'a beaucoup aidé à comprendre qui était vraiment Dieu. Il a apaisé les blessures de mon coeur. C'était une première étape pour moi. Après ce stage, j'ai eu la sensation que quelqu'un veillait sur moi et me guidait. Mais je ne savais pas qui c'était. Chantant cette Bonne Nouvelle de Jésus, je voulais le connaître. En 2004, j'ai commencé à suivre des études bibliques.

La Bible m'a éclairé

Je me posais sans cesse deux questions : « Comment accepter Jésus ? » et « Doit-on faire de bonnes oeuvres pour obtenir le salut ? » J'ai eu mes réponses : il me suffit de reconnaître Jésus comme Sauveur et Seigneur. Pas besoin de bonnes oeuvres pour le mériter car Jésus a payé le prix en se sacrifiant à la croix. Le salut est une relation personnelle avec Dieu. C'est à la fin de l'étude biblique, en juin 2005, que j'ai compris et confessé mon engagement vis-à-vis du Seigneur Jésus-Christ.

Aujourd'hui, je sers mon Église dans deux domaines : la louange et l'enseignement des enfants. Je continue également à chanter dans la chorale et j'essaie de transmettre cette lumière et cette joie que le Seigneur m'a données. Je remercie Dieu pour qui je suis. Parce que si je n'avais pas été qui j'étais, je ne serais pas aujourd'hui qui je suis. Je marche vers Dieu, le grand JE SUIS.

Cela fait neuf ans que j'ai reçu Christ dans ma vie. Merci Jésus.

« Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance. » (Jérémie 29.11)

Vous aimerez aussi

Un témoignage pour éviter un chemin de souffrances à d’autres. Je...
Je suis née dans une famille croyante et engagée, j’ai toujours aimé...
Christian méprisait son père. Il n’avait jamais pu le regarder en face. ...
Je m'appelle Latifa et je suis d'origine marocaine. À l’université, j'ai...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...