Jésus m'a rattrapée

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Revenir à Dieu après lui avoir désobéi a coûté 25 années de souffrances à Chantal. La joie était au bout du tunnel.

Jésus m'a rattrapée

J’ai eu soif de connaître Dieu depuis ma plus tendre enfance. C’est à l’âge de seize ans qu’une camarade de lycée m’a témoigné de sa foi. J’ai accepté d’aller dans son église et j’y ai découvert que Jésus est la vérité. Mes parents désapprouvaient cette fréquentation mais j’ai quand même continué à y aller pendant trois ans.

Un jour, j’ai voulu mettre Dieu à l’épreuve afin de connaître sa volonté pour mon avenir. Il m’a répondu mais hélas, j’ai préféré garder le contrôle de ma vie. Après cela, j’ai quitté l’église en raison d’une histoire de cœur. Du même coup, petit à petit, c’est Dieu que j’ai fait sortir de ma vie.

Je suis devenue institutrice et me suis mariée. Tout allait bien pour moi : de beaux enfants, une position sociale enviable, un foyer heureux, mais…. pas de sens à mon existence !
Jésus m’a rattrapée plus tard alors que j’étais très loin de penser à Lui !

Dieu ne m’a pas oubliée

Un soir où j’étais seule, j’ai senti sa main se poser entre mes deux épaules et je me suis retrouvée agenouillée devant lui. Un feu bouillonnait dans ma poitrine alors qu’il me disait : « Pourquoi m’as-tu abandonné ? Moi, je n’ai jamais cessé de t’aimer ! ».

Je n’ai pas voulu lui résister, j’ai tout lâché entre ses mains, je lui ai donné ma vie. Au même instant j’ai senti sa amour et son pardon se déverser sur moi : je venais de naître de nouveau. Ma vie a été toute transformée. Aussitôt, j’ai voulu en témoigner autour de moi mais je ne rencontrais qu’incompréhension et mépris. Mon mari croyait que j’étais tombée dans une secte. Il ne voulait entendre parler de rien, surtout pas de Dieu ni de Jésus. Pas le droit non plus d’en parler à nos enfants. Interdiction de fréquenter des chrétiens.

Pendant 25 années, j’ai dû vivre ma foi dans la clandestinité ; je ne pouvais rencontrer des chrétiens et prier avec eux que rarement et en cachette. J’ai subi de nombreuses vexations, humiliations et menaces à cause de ma foi mais Dieu m’a soutenue par la lecture de la Bible, les prières de l’église et les radios chrétiennes.

Un chemin que je ne souhaitais pas

Une fois nos enfants élevés, je me suis positionnée à nouveau devant mon mari et j’ai revendiqué la liberté de culte. Après quelques mois de permission à l’arraché, il m’a annoncé sa ferme décision de demander le divorce. À bout de forces morales après tant d’années de lutte, j’ai fini par céder même si ce n’était pas la solution que je souhaitais.

J’ai tout remis entre les mains de Dieu, désirant seulement que sa volonté s’accomplisse. Je peux témoigner qu’il a tout dirigé ; il m’a trouvé où me loger et m’a permis d’avoir le soutien de mes enfants. J’ai récupéré une liberté de mouvements qui me permet aujourd’hui de le servir. Chaque jour, je suis témoin de ses bienfaits.

Je veux remercier Jésus de m’avoir tenue debout jusqu’à ce jour, pour son amour et sa puissance qu’Il a manifestés dans ma vie de façon souveraine. Je veux lui donner Gloire à jamais.

Vous aimerez aussi

Après un long et dur combat, la joie de vivre retrouvée. J’ai été plongée...
Ce n’est pas parce que la vie a mal démarré que tout est joué. Je suis né...
Qui aurait pu croire que le petit Martin deviendrait un jour Prix Nobel de la...
Rencontre avec Samuel Korgo interviewé par Georges Mary. Votre centre soutient...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...