Le tableau du maître

Complet
Note : 40
( 1 vote )
C’est en prenant du recul qu’on peut comprendre sa vie.
Le tableau du maître
J’étais à l’époque en prison et je cherchais à me changer les idées. Je me suis alors mis à peindre.
N’étant pas très doué, j’utilisais des tableaux dont les dessins sont déjà tracés sur une toile blanche. Chaque zone à peindre est bien détourée et comporte un numéro qui m’indique quelle couleur je dois utiliser.
Même si cette activité visait à me changer les idées, je passais en réalité beaucoup de temps, le pinceau à la main, à m’interroger sur ma vie. Je visualisais mon enfance, mon adolescence, ma vie d’adulte, et je me demandais pourquoi Dieu avait permis que j’en sois arrivé là. J’étais conscient que je n’étais pas en mesure de comprendre ses plans, mais j’aurais vraiment eu besoin d’être éclairé sur mon devenir.
Ce faisant, je continuais à peindre ce tableau... J’avais déjà passé plusieurs heures dessus, mais je n’étais pas satisfait de mon travail : des zones de couleurs éparpillées par-ci par-là, des contours mal définis, quelques taches même parfois apparaissaient au hasard de la toile... Cela ne ressemblait absolument en rien au modèle de la boîte. Pourtant j’ai persévéré jusqu’au dernier coup de pinceau. La peinture recouvrait maintenant toute la toile, mais le nez collé dessus, je ne voyais que les débordements, les zones où la peinture ne concordait pas à celles qui l’entouraient, les endroits où les couleurs se chevauchaient maladroitement... J’étais déçu de mon chef-d’œuvre et de tout ce temps perdu.
Quelques minutes plus tard, alors que je lisais sur mon lit, mon regard s’est porté sur la toile à deux mètres de moi. Bizarrement, le tableau semblait plus beau. Je l’ai alors mis à un bout de la cellule et me suis rendu à l’autre bout, quatre mètres plus loin. À ma grande surprise, toutes les couleurs se mariaient parfaitement, les flous, prenaient tout leur sens, et ce que je prenais pour des taches donnait une profondeur à l’ensemble.
C’est alors que mes yeux se sont ouverts : Dieu venait de répondre à mes interrogations. J’avais dû prendre du recul pour voir toute la beauté de ce tableau, je devais aussi prendre du recul sur l’ensemble de ma vie. Cette vie décousue, ces taches dans mon parcours, ces débordements que j’avais vécus... composaient au final une toile de maître... le dessein de Dieu pour ma vie.
J’ai compris alors que Dieu a un plan pour moi. Même si pour l’instant, le nez collé sur mes problèmes, je ne comprends pas la finalité de mon parcours, je sais qu’avec le recul tout finira par prendre forme et que je serai enfin en mesure de comprendre les plans de Dieu à mon égard.

Vous aimerez aussi

Après un long et dur combat, la joie de vivre retrouvée. J’ai été plongée...
«On n’a jamais autant besoin de vacances que quand on en revient» Un...
Une famille déchirée, une maman qui tente de se suicider… autant de raisons...
Revenir à Dieu après lui avoir désobéi a coûté 25 années de souffrances...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...