12 septembre 2003. Le "pape de la country music"

Le chanteur Johnny Cash (1932-2003) est le « pape de la country music ».

Image (12 septembre 2003. Le Il est le légendaire « homme en noir » qui n’apparaît sur scène qu’en vêtement noirs « pour porter comme les pauvres le deuil de la vie ».
Il est une immense légende de la musique américaine qui n’a pourtant jamais eu de notoriété en France, car il est demeuré fidèle à la country, un genre marginal dès qu’on quitte les États-Unis.

Johnny Cash, le livre

Dans son autobiographie, le chanteur revient lui-même sur un demi-siècle de carrière avec une franchise bouleversante. Une carrière mouvementée, à la croisée des genres et des générations. Tout comme son itinéraire spirituel.  Il ne passe pas sous silence les aspects les plus sombres de sa vie :
 « J’étais aussi loin de Dieu que je pouvais l’être. Cette scission vis-à-vis de Lui, la plus profonde et la plus dévastatrice de toutes les formes de solitude que j’ai éprouvées au cours des ans, me paraissait désormais complète. Elle ne l’était pas. Je croyais L’avoir abandonné, Mais Lui ne l’avait pas abandonné. Je sentis que quelque chose de très puissant  était en train de m’arriver, une sensation de paix absolue, de clarté, de sobriété… lentement après plusieurs échecs et rechutes j’ai retrouvé force et santé mentale, rétablissant aussi le lien qui m’unissait à Dieu… Ma plus grande joie fut de ne plus me sentir coupé de lui. Aujourd’hui, Il est mon Conseiller et  le Roc Éternel sur lequel je me tiens debout. »

Après « avoir accordé ses actes à ses convictions » il en parlera haut et fort et  chantera sa foi chrétienne retrouvée au travers de plusieurs albums de Gospels.
Ses producteurs « auraient préféré me voir en prison que dans une église ». Mais il n’a jamais regretté d’avoir « parlé clair ». Peut-on préférer « dix ou vingt ans de ventes de disques au salut éternel » ?

Il continuera de chanter ses anciennes « chansons de hors-la-loi », que son public réclamait mais avec des gospels où il donnait tout ce qu’il avait en lui. Désormais « Je devais mettre mon cœur et mon âme dans ma musique » (3). Johnny Cash et son épouse June Carter (cousine de Jimmy Carter) ont également participé à plusieurs épisodes de la série, Docteur Quinn, femme médecin. Série américaine (1993-1998) diffusée en France à plusieurs reprises. Elle y incarne une prédicatrice de l’Évangile et lui, un repenti.

Cash demeure à jamais une des figures emblématiques de la musique américaine mais également un authentique Gospel à la grâce de Dieu.
                                                                                                                 
Johnny Cash, L’autobiographie, Le Castor Astral, 2005, avec discographie et index complet de ses œuvres.

http://www.castorastral.com/collection.php?id_livre=456
 

Chargement en cours ...