13 mars 1581. Montaigne et le guide de voyage de Charles Estienne



13 mars 1581, Montaigne est fait « citoyen noble et patricien romain » par une bulle papale en ce jour. Au terme d’un long voyage qui l’a conduit à Rome par Paris, la Suisse et l’Allemagne (juin 1580-novembre 1581) et dont il a rendu compte dans un riche et savoureux Journal de voyage.
Image (13 mars 1581. Montaigne et le guide de voyage de Charles Estienne)

Ce que l’on sait moins, c’est qu’il utilisa abondement  le  premier guide de voyage publié par Charles Estienne. Il en  recopiait  d’ailleurs le soir des passages entiers dans son Journal. 

Charles Estienne, de la grande famille des imprimeurs, eu le premier l’idée d’imprimer un guide en 1552,

« à la demande de mes amis », écrit-il.


"La guide des chemins de France" est bien le premier itinéraire de routes, le modèle de tous les livres publiés ensuite sous le même nom, mais masculin, à partir du XVIIème siècle. 

La même année, il publie, toujours sans nom d’auteur,

"Les fleuves de France et les Voyages de Rome, de Saint-Jacques et de Jérusalem".

Charles Estienne, à la fois médecin, historien, et imprimeur lyonnais, avait beaucoup voyagé et lu presque tout ce qui aavait été écrit avant lui sur les voyages. Ses frères l’aidèrent.

"La guide", donne la liste des villes ; bourgs, châteaux… les distances, repères, gîtes, postes, abbayes, archevêchés. Ni les spécialités gastronomiques ni les activités économiques ne sont oubliées.

Pendant un siècle et demi, les auteurs français (dont Montaigne), anglais et surtout germaniques imitèrent Estienne ou  le pillèrent sans vergogne.

 

Chargement en cours ...