2 novembre 1898. « Julie Renaudin » de Pierre Loti


Pierre Loti  était d’origine protestante. Le nom de Pierre Loti est un pseudonyme. Il s’appelait Julien Viaud (1850-1923).
Sa mère venait d’une famille réformée pieuse. Dans Le Roman d’un enfant, où il raconte son enfance, il évoquera la personnalité rayonnante de sa mère.

Dans son œuvre, il y a, semble-t-il, peu de livres qui rappellent sa foi protestante. On peut toutefois citer une pièce de théâtre, Judith Renaudin, créée en 1898 avec un certain succès à Paris, au théâtre Antoine, haut lieu du théâtre réaliste. C’est l’histoire d’une de ses ancêtres, Judith Renaudin (1674-1731) qui, frappée par la révocation de l’Edit de Nantes, s’enfuit avec toute sa famille en exil aux Pays-Bas. Le souvenir de ce personnage était resté très vivant dans la mémoire familiale.
Dans son œuvre, il y a peu de livres qui rappellent sa foi protestante.

On peut toutefois citer une pièce de théâtre, Judith Renaudin, créée le 2 novembre 1898 avec un certain succès à Paris, au Théâtre Antoine (14 boulevard de Strasbourg Paris 10ème) haut lieu du théâtre réaliste.

Image (2 novembre 1898. « Julie Renaudin » de Pierre Loti  )

C’est l’histoire d’une de ses ancêtres, Judith Renaudin (1668-1731), qui, frappée par la révocation de l’Edit de Nantes, s’enfuit avec toute sa famille en exil aux Pays-Bas. Le souvenir de ce personnage était resté très vivant dans la mémoire familiale.
L'année suivante, Loti achètera l'ancienne maison des Renaudin à Saint-Pierre-d'Oleron dans la cour de laquelle il a situé l'action de sa pièce, avant de la choisir pour s'y faire enterrer. Ses funérailles nationales, en 1923, y ont été présidées par le pasteur Boegner, tout près de sa ville natale, dans l’île d’Oléron, où il avait souhaité se faire inhumer.

Chargement en cours ...