6 juin 1844. YMCA et Basket-ball

Georges Williams, UCJG
Londres, le 6 juin 1844, réunis dans la chambre de Georges Williams, douze jeunes gens voués à l‘évangélisation, décident de fonder une association qui réunirait des jeunes gens partageant foi et engagement pour des réunions de prières, des groupes d’études de la Bible ou des classes d’éducation. Cette association prendra plus tard le nom d‘Union chrétienne de jeunes gens (UCJG). En anglais : Youth Men Christian Association (YMCA).

L'association se propage en Europe et en Amérique. En 1855 se tient la première Conférence Universelle des YMCA. Cette conférence de Paris donna naissance à la Base de Paris. Ce texte fondamental définit officiellement les buts du mouvement. La charte adoptée plus tard stipule :


„Les Unions chrétiennes ont pour but de réunir dans une même association les jeunes gens qui, regardant à Jésus-Christ comme leur Sauveur et leur Dieu selon les Saintes Écritures, veulent être ses disciples dans leur foi et dans leur vie, et travailler ensemble à étendre parmi les jeunes gens le règne de leur maître“.

Les UCJG devaient alors connaître un spectaculaire développement sur les cinq continents, mettant en oeuvre toute une pédagogie nouvelle visant l'insertion sociale et l'épanouissement complet des jeunes, dans les trois domaines liés du corps, de l'âme, et de l'esprit.
L'Union Chrétienne de Jeunes Gens de Paris a été la première association de jeunesse en France; elle a été fondée en 1852 par cinq jeunes étudiants souhaitant dépasser les barrières confessionnelles pour créer un lieu d'accueil, d'entraide et de partage pour leur génération.
 
14 rue de Trévise 
Le 7 mai 1893,  L'U.C.J.G. inaugure son local actuel de la rue de Trévise à Paris.
L'architecte Bénard, élève de Gustave Eiffel, fut choisi pour réaliser cet immeuble de 4800 m2 abritant l'ensemble des activités. Cet ensemble, unique en France, put être réalisé grâce à la générosité de nombreux souscripteurs du monde entier, dont le principal, l'Américain James Stokes, voulait témoigner à la France sa reconnaissance pour l'action du Général Lafayette pour l'indépendance des États-Unis.

Basket-ball
En bien des domaines, les UCJG ont été précurseurs et pionniers…  Premiers gymnases, premières piscines couvertes, premières équipes de football, premiers groupes de camping et de scoutisme, premières "Maisons des jeunes et de la Culture" un siècle avant la lettre, intégrant bibliothèques, cours de musique et de théâtre, premiers « Foyers de jeunes Travailleurs ». Ainsi en fut-il notamment du basket-ball inventé en 1891 à Springfield par James Naysmith, et joué pour la première fois à l'UCJG de Paris le 27 décembre 1893.


En décembre 1891, James Naismith, éducateur, médecin et homme d'église canadien invente le basket-ball  alors qu’il enseigne dans une école chrétienne (YMCA) de Springfield. Naismith écrira plus tard

« J'ai créé le basket-ball avec la notion chrétienne de l'amour du prochain, pour que les jeunes puissent y mettre, toutes leurs forces et tout leur cœur, tout en gardant constamment le contrôle de leurs réactions, sans les excès qui en feraient un instrument du diable».

Dans cet esprit, il interdit tous contacts entre les joueurs et pour les éviter, stipula qu'il ne serait pas possible de courir avec le ballon. En 1936, Naismith fut invité d'honneur aux jeux olympiques de Berlin pour l'introduction du Basket-ball.

Image (6 juin 1844. YMCA et Basket-ball)

 

Chargement en cours ...