7 juillet 1903. le poète Joël Freyche

 Image (7 juillet 1903. le poète Joël  Freyche)

(André) Joël Freyche (1903-1991)  né le 7 juillet 1903 au Carla-Bayle (Ariège), agrégé de grammaire et linguiste, fut professeur et poète.

Jésus-Christ
Avec Lui tout est possible;
Et, sans Lui, rien n'est heureux
Son pas remplit notre BIBLE,
Mais il faut  AVOIR des YEUX....

L’homme attendu
Il est Celui qu'on attendait
sans savoir qui c'était, un Juste,
le Libérateur, le Parfait
quelqu'un de grand, de saint, d'auguste...
- Vous donc, malheureux de la Terre,
vous, pêcheurs, souffrant, enchaînés,
vous, coeurs vides, douleurs amères,
voyez, c'est Lui, l'Homme parfait...
Du haut du Ciel, conquis naguère,
Il tend les bras aux fatigués,
aux déçus, coeurs vides, misère,
car Il se donne tout entier...
- C'est le Fils de Dieu: de la crèche,
jusqu'à la Croix, Il fut chez nous,
pêcheur, jetant son filet, dont la pèche
s'appelle "Amour: Je viens en VOUS..." !

Le Phare
Le souvenir du Fils de Dieu
demeure toujours sur la terre.
-Phare au milieu de nos chimères -
comme un Témoin cher et précieux.

Une glaciale théorie,
de s'aimer, éteint toute ardeur,
desséchant en nos coeurs l'envie
d'être bon, loyal, et sans peur.

Mais quiconque lit l'évangile,
y découvre un être divin ;
mais Il meurt, pour rester humain,
étant de fer, et nous d'argile...

Il est Dieu, et nous, pauvres hommes,
mais ce charpentier érudit
ayant été ce que nous sommes,
connaît le coeur et le décrit...

Sondant nos secrètes pensées,
Il prend le Mal à la racine ;
Il sait à fond ce qui nous mine,
Il réchauffe les coeurs glacés...

Dominant l'histoire, l'on doit
dater de LUI, grande lumière,
tout ce qui se fit sous notre ère,
de généreux, de grand, de droit...

Le regard de la foi (témoignage par J. Freyche)
J'ai vu Christ, en sortant du Temple,
ou plutôt c'est Christ qui m'a vu...
Depuis lors je suis son exemple :
Je connais comme il m'a connu.

Il me faut sortir de moi-même,
regarder vers le malheureux,
découvrir pourquoi ce cour saigne,
lire au fond, tout au fond des yeux...

Il me faut recevoir sans cesse
la manne qui vient de Là-haut,
ce pain vivant de la promesse,
avec Lui, surgir du tombeau...

Je ne suis qu'une créature
déchirée à chaque buisson ;
chaque injustice me torture,
chaque deuil me donne un frisson !

Mais de ma nature charnelle
s'échappe le cri de I'ESPOIR :
En Christ j'ai la vie éternelle
et la VICTOIRE en mon pouvoir...

Croire
Croire, C'est avoir foi dans la main qui nous guide
Comme un petit enfant qui ne résiste pas.
C'est dans l'obscurité ne pas craindre le vide
Et c'est ne pas glisser, appuyé sur un BRAS...

Croire, c'est regarder au-delà de la terre;
Ici tout est changeant, tout est serein là-haut;
Le soleil tout-puissant qui là-haut nous éclaire,
Vivifie et fait voir comme le monde est beau...

Croire, c'est ouvrir l'oeil à ces clartés de l'âme,
Qui, venues de la Croix, font que nous espérons.
La fange n'est pas tout; l'amour est une flamme;
Patience et nous verrons les moissons...

Croire, c'est posséder la PERLE magnifique;
C'est avoir découvert un précieux trésor;
C'est écouter son coeur murmurer un cantique,
Et c'est ne craindre plus, ou la vie ou la mort...

Croire, c'est s'avancer vers un pays sublime,
Où luit la vérité dans sa châsse de prix;
Notre esprit connaîtra le souffle qui l'anime,
Et notre oeil verra Dieu voyant Jésus-Christ...

Voilà ce qu'est ma foi... Qu'en est-il de la tienne?
En l'HOMME périssable et menteur si tu crois,
Ta maison est bâtie au sable de l'arène,
Du flot dévastateur déjà gronde la voix...

Jésus est le Seigneur... Quiconque le désire,
De sa main généreuse obtiendra cette foi,
et ce DON, qui vaut mieux que richesse et qu'empire,
Sera comme un baiser que son âme reçoit...


Dieu (Apocalypse 3:20)
Ce Dieu caché qu'entoure le tonnerre,
ce Dieu jaloux que défend la nuée;
ce Dieu si haut qui regarde la Terre
comme un soleil la goutte de rosée.

Ce Dieu qui crée, et jette dans l'espace
près des humains les mondes, millions d'yeux
qu'ouvrent la Nuit, et que l'aurore efface,
et dont le choeur gravite dans les cieux.

Ce Dieu, qui fit la beauté pour notre âme,
pour notre coeur un hymne, dont la clé
s'épelle : aimer et déroule une gamme
qui tour à tour fait pleurer et chanter.

Ce Dieu si grand QUI ETAIT. Solitaire,
Il se parla et le TEMPS FUT par Lui;
Il était seul, avant TOUTE LUMIERE,
Il SERA TOUT, quand le monde aura fui...

Ce Dieu qui sait l'avenir et le sonde,
et dans son Livre a mis tout le passé;
ce Dieu qui JUGE, et pèsera le monde
dans la balance impossible à fausser.

Ce Dieu si grand qu'il paraît impassible
et trop lointain pour être mesuré,
ce Dieu si haut qu'il semble inaccessible
est à ta porte et frappe, afin d'entrer.


Il vient...
Comme le soleil triomphant
perce la brume de ses flèches,
comme la marée fait sa brèche
dans les amas de sable blanc,
le Sauveur de toute la Terre
va paraître: Il est dans les cieux,
et son char de Gloire et de Feu
étincelle dans la lumiere...

C'est le Grand Pasteur des brebis:
Il connaît son troupeau unique;
à sa vue, s'élève un cantique
d'amour et de joie infinie...
Et, venue de tout continent,
une foule immense l'acclame:
son image était dans leur âme;
ils sont jaunes, et noirs, et blancs...

Finies alors les divisions:
il n'y a plus qu'une famille;
le blé a mûri, sa faucille
ne fait qu'un monceau de blé blond...
La joie éclate, et la poussière
rend alors les chers disparus;
à la rencontre de Jésus,
ils vont tous, brillants de lumière...

Finies les angoisses, les larmes,
finies aussi les oppressions;
la tyrannie met bas les armes,
c'est l'infinie consolation...
En attendant ce Jour superbe,
élevons nos regards En Haut;
la nue rougeoie et, sous notre herbe,
un frisson court par les tombeaux...


L'Éclair
L'éclair, nervure de feu,
déchirant un ciel d'orage,
brusque, dévoile à nos yeux
la grandeur d'un paysage...

Dans un coeur l'Esprit de Dieu
arrache soudain les voiles
le sombre logis s'émeut,
voyant cette neuve Etoile...

L'homme est alors pris entier
une Beauté le captive
un fer rouge - et non meurtrier,
une Présence, une Eau vive...

« Je lui demande qu'il vous donne d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans votre être intérieur ; de telle sorte que le Christ habite dans vos coeurs par la foi... »
(Lire Éphésiens 3 :14-19)


Un sauveur tout puissant
Rien, Seigneur n'est impossible
à qui se confie en toi:
plus pesant est le visible,
plus ton Bras secourt la Foi...

Sur le tombeau de Lazare
le Vivant règne, et s'écrie,
face au dur sépulcre, avare,
« Fils, reçois de Moi la Vie ! »

Le pécheur qui, vers l'abîme,
descend pas à pas, vaincu,
sent soudain ses fers, que lime
la Bonté de Dieu, rompus...

L'incrédule qui s'obstine,
dont l'univers est le Moi,
d'un brouillard qui s'illumine,
émerge, et sanglote, et croit...

Cela, Jésus, c'est ton Oeuvre:
Homme, tu souffris, mourus,
rompant les bras de la pieuvre:
la Mort, Satan, confondus...

Maintenant, Jésus, tu règnes
tu vas revenir; bientôt;
malheur à qui te dédaigne,
heureux qui t'attend: son lot

sera la Joie et la Vie;
la Vérité prévaudra!
Pécheur, hâte-toi, confie
au Roi qui vient, à son bras,

tes doutes et ta misère;
Celui qui règne, au Calvaire,
a souffert pour ton rachat...

 

Toi, O Dieu, qui réponds à la prière... 
 TOI, qui réponds à la prière !
Tout homme accablé de tourments,
qui tourne en rond et désespère,
qu'il ait recours à la prière !

TOI, qui réponds à la prière !
TU n'es pas sourd, au firmament !
Ceux qui vont dans l'obscurité,
Ceux qui trébuchent sur la route,
le coeur gros, oppressé de doutes,
Verront, leurs yeux tout éclairés;

TOI, qui réponds à la prière !
Et, sur le rivage éternel,
quand notre chair saigne, et succombe,
sur le bord étroit d'une tombe...
LE FILS VIVANT montre le CIEL,

A ceux qui pleurent, et espèrent...
 

Le Lac des Pyrénées
 Le lac, où le ciel se reflète,
est comme un coeur d'adolescent;
de toute part des monts l'arête,
et le protège, et le défend...

Le spectacle éternel des cimes,
et le chamois ou bien l'isard,
sont des modèles qu'aucun art
n'approche de loin, ni ne mine...

O coeur, sauve ta pureté:
ressemble au lac profond d'azur,
sois comme le hâvre abrité,
que ceint le roc, et, dur et sûr,
des monts, rempart d'éternité...

« Garde ton coeur plus que toute autre chose qu'on garde, car c'est de lui que viennent les sources de la vie... »
(Proverbe bibilque)


 Le papillon
Aile légère, au vent diaphane,
Confiant, il se laisse emporter.
Il s'en va cueillir cette manne,
Le nectar que mûrit l'été,

La foi est une aile légère :
Le vent de l'esprit a soufflé
Quand un Sauveur issu du Père
Est venu pour nous appeler.

Devant nos yeux s'étend la plaine
Les fleurs sont là, par millions
Et leur beauté et leur haleine
Parlent du Père et de ses dons.

Engageons-nous dans la carrière,
Portés sur l'aile de la foi ;
Dédaignant la boue et la terre,
Volons: heureux celui qui croit..

 

 

Chargement en cours ...