8 septembre 1809. Robert Reid Kalley : Madère et le Brésil

8 septembre 1809. Robert Reid Kalley : Madère et le Brésil

Robert Reid Kalley (8 Septembre 1809 - 17 Janvier 1888) était un médecin écossais connu  pour  son action d'évangélisation dans les territoires de langue portugaise et pour avoir été l'introducteur du protestantisme au Portugal à une époque où il n'y avait qu'une seule religion autorisée aux citoyens portugais...

 

Kalley est né le 8 septembre 1809 à Glasgow, d'un père marchand de thé. Son père est mort quand il était jeune. Sa mère s'est remariée, mais elle est morte elle-même, alors il a été élevé par son beau-père. De 1826 à 1829, il étudie la médecine et sort diplômé en pharmacie et en chirurgie. Il a ensuite travaillé comme médecin  dans la région de Bombay et de Kilmarnock avant d'obtenir son doctorat en 1838.

 

Kalley est allé d'abord à Madère en 1838 avec son épouse Margaret Crawford, avec qui il venait de se marier. Elle était malade de la tuberculose et le déménagement était destiné à améliorer sa santé. Ils sont restés huit ans. Impressionné par la pauvreté, l'analphabétisme et l'ignorance des Madériens, Kalley exerça la médecine et décida d'apprendre aux gens à lire et à écrire. Il a également commencé à prêcher, en important des versions traduites de la Bible en portugais depuis l'Angleterre. 

Il a fondé un petit hôpital et dix-sept écoles primaires sur l'île qu'il a personnellement financé. L'Église catholique commença à s'inquiéter de ces initiatives. Le prosélytisme étant interdit par la constituation de 1826,  l'évêque interdit les conférences religieuses de Kalley en 1841.

En 1843, les Bibles qu'il a distribuées à Madère sont interdites , comme les réunions chez lui. Le 8 mai 1845, il fonde à Funchal la première Eglise Presbytérienne du Portugal, qui consacre des pasteurs et des diacres et célèbre la Cène du Seigneur pour 61 convertis madériens. Le protestantisme n'étant pas autorisé pour les citoyens portugais, il est accusé de de blasphème et d'hérésie et toutes les écoles qu'il a fondées sont fermées en 1846. Certains convertis doivent faire face à des accusations d'hérésie, alors passibles de la peine de mort. 

Kalley se réfugia chez le consul britannique et dut quitter l'île en 1846 sous un déguisement en direction des États-Unis.  Ses partisans ont également été obligés de quitter l'île et ils ont répondu la proposition d'aller travailler à Trinidad. 

Kalley est allé  dans la colonie britannique de Malte et plus tard à Beyrouth en 1851, où sa première femme est décédée. Il rencontra Sarah Poulton Wilson et l'épousa à Torquay (Angleterre) le 14 décembre 1852. 

 

Pendant ce temps, les protestants qui avaient été chassés de Madère pour travailler à Trinidad réalisèrent qu'ils avaient besoin d'une meilleure vie. 150 ont déménagé à New York avec un financement de l'american protestant society. Les réfugiés de Madère ont finalement été invités par les habitants de Jacksonville à s'établir dans l'Illinois. Le 13 novembre 1849, ils reçurent un accueil chaleureux et une partie de la ville fut connue sous le nom de «colline portugaise».En 1853, il y avait environ 1 000 Portugais à Jacksonville. 

 Dans l'année qui a suivi  leur mariage, Kalley et sa femme ont visité les colonies à Jacksonville et Springfield. 

Le plus grand travail de Kalley, cependant, était au Brésil. Le portugais est la langue du Brésil. Quand Kalley est arrivé au Brésil en 1854, il avait comme empereur Pedro II, et le catholicisme était sa religion officielle. La constitution impériale n'interdisait pas la liberté religieuse; cependant, il interdisait le culte public de toute autre religion que le catholicisme.

Bien que n'étant pas le premier missionnaire protestant étranger sur le sol brésilien, Kalley fut celui qui fut le plus fructueux là-bas. À Rio de janeiro, lui et Sarah ont fondé "l'Igleja Evangélica Fluminense qui est encore aujourd'hui la plus ancienne église lusophone du Brésil et, à Pernambuco, l'Igreja Evangélica Pernambucana.

Soutenue par son mari, Sarah a créé des hymnes en portugais. Elle aimait chanter : c'était pour elle  une méthode de diffusion de la parole et elle a développé des réunions de femmes dans leur nouvelle église. 

Presbytérien, avant de venir au Brésil, Kalley devint congrégationaliste au Brésil. Plus tard, après avoir développé et fondé des églises congrégationalistes avec quelques variations doctrinales (comme le baptême par immersion)  et adapté ces Eglises à la culture brésilienne, ces Eglises ont été appelées, Igreja Crista Evangélica. Les églises de Crista Evangélica sont devenues l'une des dénominations les plus fortes au Brésil jusqu'au début des années 1990.

Il a souvent eu des controverses avec l'église catholique et a été pendant un certain temps interdit de prédication  sur le sol brésilien.

Kalley est devenu un ami proche de l'empereur du Brésil Pedro II, avec qui il a souvent plaidé contre l'esclavage et l'interdiction du culte public.

Il a quitté le Brésil en juillet 1876 et a pris sa retraite à Edimbourg où son expérience a été utilisée pour diriger la Société médicale portugaise d'Edimbourg qui avait pour priorité l'aide médicale et le zèle missionnaire.

Il est mort à son domicile, de l'ouest d'Edimbourg, le 17 février 1888. Sarah a continué son travail et a soutenu l'action sociale Aide pour le Brésil.

Chargement en cours ...