Le baptême des croyants

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Ce premier texte sur le baptême a déjà été publié dans le n° 3 des Cahiers, en 1989. Il avait été préparé par la commission de liturgie de la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France. Nous le reproduisons ici car il nous a semblé utile pour éclairer le sens du baptême et présenter les éléments essentiels de la célébration.

Le baptême des croyants

I - LE SENS DU BAPTÊME

Dans nos Églises, le baptême est donné à ceux qui confessent leur foi en Jésus-Christ.
Comme au temps des apôtres, à la question « qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? », la réponse ne peut être que « si tu crois de tout ton cœur, cela est possible ». Nous baptisons donc ceux qui peuvent sincèrement et publiquement dire : « Je crois que Jésus est le Fils de Dieu » (Ac 8.36-37)(1).
Pourquoi la foi est-elle nécessaire pour être baptisé ? Parce que nous ne sommes pas sauvés par ce que nous faisons (notre religion, notre piété, notre bonne conduite), mais par ce que Dieu a fait pour nous en Jésus-Christ. Le salut est un don de Dieu que nous recevons par la foi.

Que signifie le baptême ?

Il est le signe visible d’une réalité invisible, l’œuvre que Dieu a accomplie dans le croyant, sa conversion et sa foi.
Le baptême est à la fois Parole de Dieu et réponse de l’homme. La Parole de Dieu est efficace et le baptême manifeste ce que la Parole crée(2).
Parole de Dieu, le baptême affirme et rappelle au croyant ce que Dieu a fait et fait pour lui par la mort et la résurrection de Jésus-Christ.
Il lui pardonne ses péchés (« Que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour la pardon de ses péchés » - Ac 2.38)(3).
Il le régénère et le fait naître à une vie nouvelle (« Nous avons été ensevelis avec lui dans la mort par le baptême, afin que comme Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, nous aussi nous marchions en nouveauté de vie » - Rm 6.4)(4).
Il lui donne le Saint-Esprit (« Nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour être un seul corps » - 1 Co 12.13)(5), lui donnant ainsi l’assurance qu’il est enfant de Dieu, héritier de la vie éternelle. Par son Esprit, il le conduit dans la vie nouvelle et l’équipe pour son service(6).
Par son baptême, le croyant confesse sa foi en Jésus-Christ.
Il se repent de ses péchés (« Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé » - Ac 2.38)(7).
Il reconnaît en Jésus son Seigneur et son Sauveur et place en lui toute sa confiance (« Vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » - 1 Jn 5.13)(8).
Il lui appartient et prend publiquement l’engagement de le suivre et de le servir (« Considérez que vous êtes morts au péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ » - Rm 6.11)(9).
Il fait partie du peuple de Dieu et entre dans l’Église pour en devenir membre (« Vous êtes un peuple racheté afin d’annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple et qui maintenant êtes le peuple de Dieu » - 1 P 2.9-10)(10).
Dans le symbole du baptême, c’est avec tout son corps que le croyant accueille le don de Dieu et confesse sa foi. Le baptême est le lieu où le oui de Dieu à l’égard de l’homme et le oui de l’homme à l’égard de Dieu se rencontrent.

II - LE DÉROULEMENT DU BAPTÊME

Le baptême a normalement lieu au cours d’un culte.

Les baptisés auront le plus souvent donné leur témoignage au cours du ou des cultes précédents. Ce témoignage devrait comprendre une présentation de leur cheminement spirituel (conversion…) et surtout une confession de leur foi actuelle, montrant qu’ils comprennent ce qu’est ce baptême qu’ils demandent.
La prédication, qui ne portera pas nécessairement sur le baptême, devra au moins rappeler brièvement quel est le sens de cette cérémonie.
Il est important de faire précéder la cérémonie elle-même d'un rappel de la signification biblique du baptême et de la manière dont il a été institué par le Seigneur.
Après la confession de foi des baptisés, ils seront immergés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Un moment de prière pour les nouveaux baptisés pourra alors avoir lieu, avec éventuellement imposition des mains.
Il est souhaitable que la Sainte Cène puisse avoir lieu après les baptêmes pour que les baptisés puissent être accueillis dans le sein de l’Église. Si ce n’est pas le cas, ils pourraient être accueillis lors de la prochaine Cène célébrée dans l’Église.

A - Instruction

• Texte 1

C’est pour obéir au commandement du Seigneur que son Église baptise aujourd’hui ceux qui ont cru en lui.

Après sa résurrection, Jésus s’approcha de ses disciples et leur dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin de monde ».

[Aux baptisés]
En recevant le baptême aujourd’hui, vous répondez à l’appel de la Parole de Dieu : « Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus pour le pardon de ses péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit ».

Je vous rappelle ce que l’apôtre Paul écrivait aux Romains au sujet du baptême : « Nous avons été ensevelis avec le Christ dans la mort par le baptême, afin que, comme Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection. (Nous savons que notre vieille nature a été crucifiée avec lui, afin que ce corps de péché soit réduit à l’impuissance et que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est quitte du péché). Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui (sachant que Christ, ressuscité d’entre les morts, ne meurt plus : la mort ne domine plus sur lui. Car il est mort et c’est pour le péché qu’il est mort, une fois pour toutes, et maintenant qu’il vit, il vit pour Dieu). Ainsi, vous-mêmes, considérez que vous êtes morts au péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ ».

Ces paroles s’adressent à vous qui confessez par votre baptême que vous êtes morts au péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Elles rappellent aussi à tous ceux qui ont déjà reçu le baptême le sens de leur vie nouvelle avec le Christ.

• Texte 2

En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth, en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortit de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Et une voix fit entendre des cieux ces paroles : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection ».

Plus tard, Jésus ressuscité s’approcha de ses disciples et leur dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde ».

Nous avons été ensevelis avec Christ par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
Car si nous sommes devenus un même être avec lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la sienne. Si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi par lui.

La Parole de Dieu nous dit :
Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus pour le pardon de ses péchés et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Chacun peut, bien sûr, construire son propre texte en s’inspirant, par exemple, de l’introduction que nous proposons. Il semble néanmoins important que les principaux textes bibliques soient cités.

B - Prière

 Prière de reconnaissance et d’action de grâce, elle pourrait par exemple s’inspirer de celle-ci :

Ô notre Dieu, toi qui es la source de la vie, nous te louons et nous t’adorons pour le don de la vie nouvelle que tu nous as offerte par la mort et la résurrection de ton Fils Jésus-Christ. Nous célébrons ton amour manifesté par la mort rédemptrice de ton Fils sur la croix ; nous célébrons ta puissance qui a éclaté dans la résurrection du Christ qui a vaincu la mort.
Nous nous réjouissons avec toi de ce qu’aujourd’hui un (deux…) de tes enfants a (ont) reçu la connaissance de ton salut et confesse devant l’Église et le monde qu’il se donne à toi par le baptême en mourant et en renaissant à la vie avec Jésus-Christ, en qui il a mis toute sa confiance pour cette vie et pour la vie à venir.
Ensemble, nous proclamons que tu es le Dieu fidèle, parfaitement digne de confiance à cause du grand amour dont tu nous as aimés en Christ. Reconnaissant en lui notre Seigneur et notre Sauveur, nous voulons lui redire : « À qui irions nous qu’à toi, tu as les paroles de la vie éternelle ».
Que toute gloire te soit rendue aujourd’hui et pour toujours en Jésus-Christ, Amen.

C - Le baptême

• Texte 1

 « … [Nom ou prénom du baptisé], confesses-tu Jésus-Christ comme ton Seigneur et ton Sauveur ? »
 « Oui, je le confesse »
« Sur ta confession de foi, je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».

• Texte 2

« … [Nom ou prénom du baptisé], crois-tu en Dieu le Père qui t’a créé, en Jésus-Christ, son Fils qui t’a racheté et en l’Esprit Saint qui te renouvelle ? »
« Oui »
« Crois-tu que Jésus-Christ est ton Seigneur et ton Sauveur ? »
« Oui »
« Promets-tu avec l’aide de Dieu de le suivre et de le servir pour toujours dans la communion de l’Église ? »
« Oui »
« Sur ta confession de foi, je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».

• Texte 3

« … [Nom ou prénom du baptisé], en demandant le baptême, tu confesses publiquement ta foi et Dieu le Père qui t’a créé et qui t’aime,
en Jésus-Christ, son Fils, ton Seigneur et ton Sauveur, qui est mort et ressuscité pour toi,
en l’Esprit Saint qui te régénère et te conduit dans la vérité et dans l’amour.
Est-ce bien là ce que tu crois ? »
« Oui »
« T’engages-tu, par ton baptême, à demeurer uni à Jésus-Christ pour le suivre et le servir toute ta vie, dans la communion de son Église, en comptant sur son aide ? »
« Oui »
« Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit »

D - Prière pour les baptisés

Lorsque l’officiant et les baptisés sont revenus dans le temple ou dans la salle, les baptisés se mettent au premier rang et l’assemblée peut se lever pour s’associer à la prière. Cette prière peut être l’expression de l’assurance du salut et de la paix que communique la foi en Dieu par Jésus-Christ. Elle doit surtout être une invocation à l’Esprit et une manière de confier les baptisés à la garde de Dieu pour tout le reste de leur vie. Il est possible de concrétiser cette prière par l’imposition des mains sur les nouveaux baptisés.

Avant de prier, on pourra lire quelques textes comme ceux-ci : 1 Pierre 2.4-10, Galates 3.26-29, Actes 20.32… La prière pourra s’inspirer de celle-ci :

« Dieu, notre Père, toi qui as accueilli comme tes enfants ceux qui ont placé leur foi en ton Fils Jésus-Christ, nous te confions cette sœur (ces sœurs), ce frère (ces frères) qui ont attesté par leur baptême leur décision de vivre pour toi dans l’obéissance et dans l’amour. Tu leur as donné ton Esprit Saint ; renouvelle en eux, chaque jour, ce don dans sa plénitude, afin qu’ils puissent vraiment marcher en nouveauté de vie et témoigner devant le monde qu’il est bon de te suivre et de te servir. Accorde-leur la grâce de grandir dans la connaissance de ton amour et de ta vérité, pour parvenir à l’état de chrétiens adultes, atteignant la stature parfaite de Christ. Qu’ainsi  ils te glorifient par une vie conforme à ta volonté et par un service fidèle dans la communion de ton Église.

Que ton Esprit leur donne de rester attachés à Jésus-Christ par la prière, l’écoute de ta Parole et la participation à la vie de ton Église.

Nous te prions pour toute ton Église, ici rassemblée ou dispersée sur toute la terre. Affermis-la, redresse ses erreurs, guéris ses déchirures et donne-lui la grâce de retrouver son premier amour, afin que ton nom soit glorifié par ton peuple.

Nous t’en prions au nom de Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur. Amen ».

E - Accueil dans l’Église

Au cours de la Sainte Cène qui suivra, les nouveaux baptisés pourront être simplement accueillis dans l’Église par quelques mots. Un geste (poignée de main, accolade…) peut venir souligner visiblement ces souhaits de bienvenue. À cette occasion, pendant la Cène, l’assemblée peut chanter un cantique comme « Béni soit le lien qui nous unit en Christ ».

Il sera bon de rappeler que l’accueil de nouveaux baptisés implique de la part des membres de la communauté une responsabilité particulière. Membres d’une même famille, les frères et les sœurs plus jeunes dans la foi doivent pouvoir compter sur l’affection et le soutien de leurs frères et sœurs plus expérimentés.

Si la sainte Cène n’a pas lieu au cours des cultes de baptême, l’accueil de nouveaux baptisés peut être détaché de la Cène ou, mieux, prendre place au cours de la Cène un dimanche suivant.

1 Mc 16.16
2 Hé 4.12, És 55.11
3 Col 2.13
4 Jn 3.3-5
5 Ac 2.38, Ti 3.6, Rm 8.16-17
6 Ti 3.7, Ga 5.22-25, 1 Co 12.4-11
7 Ac 26.20, 3.19
8 Ac 2.36, 8.36-37, 1 Pi 1.21
9 Rm 6.22, 1 Pi 3.21
10 Ti 2.14, 1 Co 12.13

Vous aimerez aussi

L'article de Robert Woollven, paru dans un récent carnet (n°23) sur "Combien...
Il y a plusieurs années déjà le Conseil de la Fédération des Eglises...
C’est le pasteur Alain Nisus, professeur assistant à la Faculté Libre de...
Le pasteur Anthony R. Cross, Docteur en théologie, est professeur au Centre for...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...