M. de La Fontaine avait vu juste

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
M. de La Fontaine avait vu juste

Une fable en dit toujours plus qu’elle n’en a l’air. Que dire quand l’histoire dépasse la fiction ?

Les Fables de Jean de La Fontaine ont été composées entre 1668 et 1694. « Cette ample comédie à cent actes divers et dont la scène est l’Univers » constitue sans aucune doute l’un des grands chefs-d’œuvre de la littérature française.
L’âne y occupe une place de choix puisqu’il fait partie des animaux qui interviennent le plus fréquemment (16 fois).

Ainsi, tour à tour, par le biais de l’âne, La Fontaine condamne :
– la vanité (L’âne portant des reliques) : « Un baudet, chargé de reliques, s’imagina qu’on l’adorait… »
– la sottise (L’âne chargé d’éponges et l’âne chargé de sel) : « C'est assez qu'on ait vu par là qu'il ne faut point agir chacun de même sorte ».
– l’effronterie et l’insolence (L’âne vêtu de la peau du lion) : « De la peau du lion l’âne s’étant vêtu, était craint partout à la ronde…
– l’insatisfaction (L’âne et ses maîtres) : « Notre condition jamais ne nous contente; la pire est toujours la présente… »

...

...

Vous aimerez aussi

Quand la nature nous enseigne André RobertÉditions ScripsiFils du...
Dieu, je ne comprends pas Réflexions sur des questions difficiles de la foi ...
Ma première Bible déchiffrée Terry Jean Day et Carol J. Smith  LLB Un...
Une occasion pour poser ses questions et réfléchir au sens de la vie. Quel est...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...