À l’étranger et en France

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Anecdotes, impressions et souvenirs personnels d’une grande voyageuse.
À chacun d’interpréter.
À l’étranger et en France
1965 Harlem. Une dizaine de jeunes Français, arrivés le matin même sur le sol américain, déambulent en soirée. Entendant chanter du gospel, ils entrent dans une petite salle où ils sont invités à s’asseoir. Une petite communauté de Noirs chantent, prient et offrent quelques aliments quand les Français quittent les lieux.
Excités par l’invitation improvisée, les jeunes commentent à voix forte. Il est 20 h, il fait chaud. De jeunes Noirs sont affalés sur des voitures garées le long du trottoir. Une canette de soda lancée d’un étage atterrit aux pieds des jeunes Blancs. C’est le signal : les Noirs les encerclent et le climat commence à chauffer. Des adultes du quartier interviennent rapidement et les accompagnent jusqu’au métro. Ouf, les Français ont l’impression de l’avoir échappé belle !

1967 San Francisco. Je loue une chambre selon la pratique nord-américaine. Ici, cinq chambres sur le même étage partagent cuisine, toilettes et salle de bain.
Mes voisins et voisines : Luis, un Mexicain gardien dans un palace non loin, Lynn, une Chinoise, Gloria, une Afro-américaine, et Rosy, aux fossettes blanches est étudiante aux Beaux-Arts. Nous faisons bon ménage et partageons parfois un repas aux spécialités des uns ou des autres. Un beau souvenir de cohabitation multicolore et apaisée.

1969 Abidjan. Débarquée le matin même, je quitte l’hôtel et prends le bus pour me rendre au centre-ville. Le bus est plein et des voix s’élèvent : « Que fait donc une Blanche dans un bus pour les locaux ? Les Blancs, ça prend le taxi ! » J’ai compris, c’est ce que je ferai au retour.
Par contre, j’ai sillonné le pays en taxi-brousse et on ne m’a jamais fait remarquer que j’étais la seule Blanche à bord.

1971 Tripoli. Une escale de la croisière permet...

Vous aimerez aussi

Les Réformateurs ont exprimé leurs convictions en cinq formules commençant...
Propos recueillis par Georges Mary. Denise Brigou, officière de l’Armée du...
Il y a ceux qui disent que la vérité n’a pas d’importance, ceux qui la...
POUR VOIR LA PLANCHE EN GRAND CLIQUEZ ICI...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...