Faut-il avoir peur d’Internet ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Oui et Non ? Précisons et disons pourquoi. Interview de Thierry Geay*
Faut-il avoir peur d’Internet ?

Pour vous, quels sont les atouts d'Internet et des réseaux sociaux ?

Ce sont pour moi des outils fabuleux pour se faire connaître ou faire entendre sa voix. C’est du jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Des milliards de personnes ont la possibilité de s’exprimer sans presque rien payer (à part un abonnement à un fournisseur d’accès).

Quels dangers voyez-vous dans leur utilisation ?

La dépendance : on peut passer des heures sur Internet à lire des choses dont on se passerait finalement sans problème. On ne sait plus rester paisible, à lire, ou même à rester dans le silence. Chaque seconde doit être occupée !
L’illusion qu’on a plein « d’amis », quand ce ne sont, en réalité, que des connaissances. On devient plus attentif à son smartphone qu’aux personnes autour de soi.
La surcharge d’informations : toutes placées au même niveau d’importance, elles absorbent notre énergie. Du coup, nous n’avons plus le temps de changer les choses dans la vraie vie (une association de quartier, par exemple).

Faut-il avoir peur d'Internet ?

Oui, car c’est un moyen de contrôle des foules très puissant.
Non, parce que ce n’est qu’un moyen de communication, donc inoffensif en lui-même. C’est l’être humain qui est derrière qui doit faire peur à cause du mauvais usage qu’il peut en faire.

Pensez-vous qu’Internet favorise les rapports entre les gens ?

Oui, c’est un outil fabuleux et génial lorsqu’il rapproche des personnes qui sont loin physiquement.
Non, pour les relations de proximité.

Passez-vous beaucoup de temps sur Internet ? Et pourquoi ?

J’en passe trop car les écoutes de musiques, visionnages de films, lectures, contacts se font tous sur Internet. Je dois me discipliner pour avoir plus de supports physiques (livres, CDs…) et pour passer du temps avec les gens.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui se sent esclave d'Internet ?

Comme pour toutes les addictions :
Apprends à combler le vide en toi car c’est lui qui t’a rendu dépendant. Pour cela, rien de tel que de t’approcher de Dieu. Passe plus de temps avec lui en priant, lisant la Bible, en méditant, seul ou en groupe… Compte sur Jésus qui veut t’aider à vivre la liberté pour laquelle il a donné sa vie. Une autre idée : fais des retraites et apprends à vivre le silence, le temps qui passe, sans que les minutes soient comblées par quelque chose.
Ne cherche pas à lutter seul  : trouve une personne de confiance pour t’aider à te dégager de cette dépendance.
Commence le sevrage  : décide de ne te connecter qu’une heure par jour, par exemple. Tu peux aussi acheter un téléphone basique à 20 € pour ne plus être sans arrêt sur ton smartphone. Abonne-toi à une médiathèque et lis des livres. Invite des amis, des connaissances et passe du temps avec eux…

Agapé France

C’est une association qui poursuit trois buts principaux :
Faire découvrir l’Évangile pour aider ceux qui ne connaissent pas l’existence ou l’amour de Dieu, à démarrer une relation vivante avec notre Père.
Aider les chrétiens à grandir dans leur relation avec Dieu.
Partager l’Évangile pour les aider à dire leur foi, avec compassion et sans timidité.
Plusieurs branches agissent auprès des étudiants, des sportifs, des musiciens classiques, des artistes graphiques, des Églises… sans oublier sa branche Internet.
*Thierry Geay est responsable de la branche Internet d'Agape France et particulièrement du site www.atoi2voir.com
Pour toute information : thierry.geay@agapefrance.org



Vous aimerez aussi

Massacres et génocides engendrent des blessures invisibles. Il faut les...
Christine avait besoin d’un petit coup de pouce pour franchir une nouvelle...
Est-ce prétentieux de chercher à connaître le créateur de l’univers ? Oui,...
«Il est dans les révolutions des mouvements contraires et des mouvements...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...