J’aimerais ressembler à Mère Teresa

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
J’aimerais ressembler à Mère Teresa

Je suis pasteur. N’allez pas penser que cela rend plus facile ma relation aux pauvres. Il n’en est rien. Qui frappe à ma porte ? Je n’attends personne. Qui a encore besoin de moi ? Qui me demande ce qui est hors de mes possibilités ?

La tentation de l’escargot

Je lutte pour ne pas me recroqueviller au fond de ma coquille. Pourtant j’aimerais ressembler à Mère Teresa ou à sœur Emmanuelle, être comme Saint-Vincent de Paul... Mais je ne suis que moi et la pauvreté qui vient vers moi m’effraie, me renvoie à mes incapacités. J’ai peur de ce qui me sera demandé. Ah, si j’avais des ressources abondantes ! Ah, si je pouvais donner à celui-ci et à celui-là qui me demandent, ce serait plus facile... parce que ça ne me coûterait rien ! J’aurais le beau rôle, la bonne conscience.

Toujours des pauvres avec vous

Un jour, une femme est venue verser un parfum très coûteux sur Jésus. Ses disciples n’ont pas compris : pour eux, c’était du gaspillage. Il aurait été plus judicieux de vendre le parfum pour financer une action sociale. Mais pour Jésus, cette femme a accompli un geste prophétique à son égard. Il l’a respecté. C’est alors qu’il dit à ses disciples : « Vous aurez toujours des pauvres avec vous. »

Donner ou accueillir ?

Aujourd’hui encore, on associe naturellement les disciples de Jésus à l’idée de...

Vous aimerez aussi

L’eau ne bout pas toujours à 100°C À 3.000 mètres sous la mer, l’eau...
QUAND NOËL RIME AVEC PARTAGE SANS RITUEL Noël 2013. Brigitte apporte les...
Même les incroyants pressentent souvent qu’il y a quelque chose après la...
Posséder une Bible était autrefois un privilège très rare. Avant...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...