À 17 ans, j’étais comme une épave

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Cécilia croyait en Dieu, mais elle le détestait…
À 17 ans, j’étais comme une épave
J’ai grandi dans un foyer où régnaient l’occultisme, l’alcool et la dépression. Mon beau-père était alcoolique et violent, ma mère dépressive et les trois enfants étaient livrés à eux-mêmes. Comme j’étais l’aînée, je devais m’occuper de ma sœur et de mon frère.

Brisée par mon beau-père

J’avais six ans quand mon beau-père a abusé physiquement de moi. À partir de cette nuit, ma vie n’a plus été la même. J’étais brisée. La petite fille que j’étais n’existait plus. Une haine immense a envahi mon cœur. Tous les soirs je m’endormais en me demandant comment le tuer.
J’avais treize ans lorsque, après une soirée bien chargée, il a encore frappé ma mère et était sur le point de l’étrangler. Je n’éprouvais plus de peur, juste de la haine. J’ai pris le plus gros couteau de la cuisine et me suis avancée vers lui pour le poignarder dans le dos.
Brusquement, j’ai lâché le couteau et suis partie en courant. Je suis revenue deux jours plus tard et j’ai dit à ma mère : « Si tu ne le quittes pas, c’est moi qui pars. » On était début août.

Fuite en avant et descente aux enfers

Fin août, je suis partie vivre avec mon petit ami. Cela a duré quatre ans. Je me suis mise à pratiquer l’occultisme, à tirer les cartes et à commencer à...

Vous aimerez aussi

Deuxième partie   Quand un changement intérieur profond produit des...
C’est à travers sa femme que Ludovic a appris à connaître Dieu. J’ai eu...
Lorsque je réfléchis à ma vie, je comprends aujourd’hui combien il a fallu...
S’épanouir durablement dans le mariage, c’est possible. À condition de…...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...