Historique de Croire et Vivre

Au service de l'annonce de l’Évangile, depuis près de 80 ans, le mensuel Croire et Vivre (Croire et Servir jusqu’en 2006) veut être fidèle à sa vocation première : annoncer la Bonne nouvelle qu’est l’Évangile. Il aide aussi ceux qui ont la foi à la partager avec ceux qui ne l’ont pas.

Deux grands frères

Le journal a été précédé et stimulé par deux « grands frères » de la presse baptiste. Ce fut l’époque "héroïque".

1. La Pioche et la Truelle

Une feuille d'évangélisation populaire de "choc" (1892-1913) 4 pages, grand format. Tirage; 16 500 exemplaires dès le 4ème numéro.
Extrait du N°1 p.1 : « La Pioche, c'est l'outil par excellence pour abattre et démolir ... La Truelle... sert à bâtir maisons et palais... Une double idée se dégage donc du titre, celle de destruction et celle de construction.
Mais que s'agit-il de détruire ? La gravure achève la pensée: c'est à l'erreur que nous en voulons; l’erreur sans épithète, c'est à dire sous tous ses aspects... Nous attaquons l'erreur et nous édifions la vérité .. Quelle vérité ?.. La vérité religieuse, l’Évangile, le royaume des cieux ».

2. La Solidarité Sociale.

Hebdomadaire à grand tirage (1921 1939) : 250 000 exemplaires vendus en 1926 (fait sans précédent dans le domaine de la presse protestante   mais la presse écrite n'était pas encore concurrencée par la télé et l’Internet !).
Le programme et l'idéal de la Solidarité Sociale (résumé publié dans chaque numéro du journal) :
"La Solidarité Sociale combat : Pour la justice, contre tous les abus -  Pour la fraternité, contre toutes les haines - Pour le travailleur, contre quiconque l'exploite - Contre la guerre sociale, pour la solidarité sociale - Contre la guerre étrangère, pour la paix universelle par la fraternité des peuples - Contre les armements sans fin, pour la Société des Nations - Contre la peine de mort, pour un régime pénitencier rééducateur - Contre toute boisson alcoolique-  Contre les taudis, pour des logements vastes et salubres - Contre la prostitution, contre toutes les forces du mal - Pour la discipline morale, contre le relâchement des mœurs - Pour l'instruction intégrale des enfants bien doués - Pour les droits de la femme, au triple point de vue économique, politique et social - Pour tout ce qui élève le peuple, contre tout ce qui le dégrade -  Pour la religion authentique de Jésus-Christ, contre toutes ses déviations."

Croire et Servir

Croire et Servir existe depuis 1924. Il a été initialement créé pour la jeunesse. Croire et Servir était l’organe de la Ligue des Jeunes Témoins du Christ, un supplément au Témoin de la Vérité, le journal de liaison de la Fédération des Églises Baptistes. Il est publié en encartage détachable de 1924-26 à la veille de la 2ème guerre mondiale.

Lorsqu'il réapparaît après la Seconde Guerre Mondiale, à partir de Noël 1945, ce supplément devient très vite un journal d'évangélisation à part entière, indépendamment cette fois du Témoin de la Vérité. Il est mis à la disposition de toutes les Églises, sous l'impulsion du pasteur André Thobois, cheville ouvrière du projet puis, très rapidement, responsable du journal jusqu'en 2001 : 56 années du numéro de Noël 1945 à celui de Noël 2001 !

Dans cet espace de temps important, le journal est passé de 200 à 6000 exemplaires en vitesse de croisière, avec cependant des numéros spéciaux à plus fort tirage, dont le plus important a atteint 400 000 exemplaires.
Pendant ces années, 6 millions de journaux vont être diffusés et, dans un laps de temps plus court : 4 millions de traités et près de 700 000 livres, les carnets.

En effet, Les carnets de Croire et Servir existent depuis 1960. Le pasteur José Ventura avait eu l’idée d’appeler ces carnets : « Carnets de culture chrétienne ». Il s’agissait alors de fournir aux lecteurs de Croire et Servir un complément plus fourni à certains articles du journal.

Vers la fin des années 90, le travail d’équipe s’étoffe. En 2001, le conseil de l'association se tourne vers le pasteur Georges Mary pour lui confier la poursuite et le développement du journal.

Croire et Servir devient Croire et Vivre

Avec le premier numéro de l’année 2006 (n°43), le journal modifie son titre en passant de Croire et Servir à Croire et Vivre.

Il met ainsi l’accent sur la promesse qu’on trouve dans l’Évangile de la bouche même du Christ : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. Ainsi, tous ceux qui croient en lui ne se perdront pas loin de Dieu mais ils vivront avec lui pour toujours. »

Depuis 2003 les carnets ont également changé de titre pour devenir les Croire et lire.
Sans renier ses origines baptistes, Croire et Vivre entend se mettre au service d’un plus grand nombre. En témoigne son équipe de rédaction qui s’est étoffée et fait régulièrement place à des auteurs appartenant à une large palette du protestantisme évangélique francophone.

José Loncke

Sébastien Fath, Une autre manière d’être chrétien en France, pp 416-418.
André Thobois, Voyageurs mais pas étrangers Croire Publications, Hors-série n° 5, 2005. Note 118, p 90.
Michel Thobois, La Presse baptiste française à travers l'Histoire, Supplément Rétroviseur, de Construire Ensemble.


Chargement en cours ...