La spiritualité de l’enfant : comprendre et accompagner

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
 La spiritualité de l’enfant : comprendre et accompagner
Les étapes de la petite-enfance, de l’enfance et de l’adolescence sont essentielles dans le développement spirituel de l’individu. Sans pouvoir en faire aisément l’objet d’une étude, on admet que la plupart des décisions spirituelles durables ont lieu pendant l’enfance et l’adolescence. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant contient d’ailleurs un article pour promouvoir le développement spirituel de l’enfant (1) et plusieurs articles défendant ses droits religieux (2) . De cette manière, elle reconnaît officiellement qu’il existe pour l’enfant une réelle facilité à s’ouvrir à une dimension spirituelle, facilité qu’il ne retrouvera pas toujours par la suite. Elaine Champagne, enseignante en théologie spirituelle et spiritualités à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval (Canada), a constaté dans une étude de terrain que l’enfant possède d’emblée une « disponibilité naturelle » à Dieu, c’est-à-dire une ouverture à Dieu et au spirituel (3) . Rebecca Nye, chercheuse en spiritualité des enfants à la Faculté de Théologie de Cambridge, affirme elle aussi la sensibilité innée des enfants au transcendant (4) . Cette disposition naturelle nécessite toutefois d’entrer en interaction avec d’autres pour se développer, sans quoi elle disparaît rapidement. Ainsi, une forme d’éducation à la foi peut se faire très tôt.

Quoi qu’il en soit, la spiritualité de l’enfant peut sembler fort éloignée de ce que l’on définit généralement comme « foi » dans les milieux confessants. Elle ne correspond pas toujours aux cadres établis par les Églises, car la foi de l’enfant ne s’appuie pas forcément sur une connaissance biblique bien établie ou sur des expériences marquantes. Elle peut par ailleurs changer assez rapidement, selon les étapes de vie de l’enfant, passant d’un état dynamique à un état peu perceptible par exemple. Pourtant, elle n’en perd ni sa validité ni sa sincérité. Dès lors, comment accompagner les enfants de nos Églises vers un épanouissement de leur foi ? Existe-t-il un moyen de favoriser la foi de l’enfant et que faudrait-il mettre en place pour parvenir à cet objectif ?

La Bible nous offre quelques exemples de spiritualité d’enfants qui s’avèrent utiles à notre étude, bien qu’elle reste assez discrète sur le sujet.
...

1. « Les Etats parties reconnaissent le droit de tout enfant à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental, spirituel, moral et social. » Art. 27, §1, de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989), http://www.ohchr.org/fr/professionalinterest/pages/crc.aspx (site consulté le 12/02/18).

2. Art. 14, 30, et 32 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989), http://www.ohchr.org/fr/professionalinterest/pages/crc.aspx (site consulté le 12/02/18).

3. Elaine Champagne, Reconnaître la spiritualité des tout-petits , Montréal/Bruxelles, Novalis/Lumen Vitae, 2005, p. 204.

4. Rebecca Nye, La spiritualité de l’enfant. Comprendre et accompagner , Paris, Empreinte temps présent, 2015, p. 10.

Vous aimerez aussi

La Réforme représente un changement radical et essentiel dans la relation du...
Introduction Certains pensent parfois que l’Église primitive était pure,...
À notre ami Gérard et son épouse Damaris1,2 Dans les premières pages de la...
Traduit de l’italien par Matthias Wirz Le quotidien comme catastrophe ...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...